L’utilité d’un bilan de compétences est toujours controversée. Elle est pourtant utile aux salariés en reconversion professionnelle. Elle les aide à réfléchir sur leur avenir professionnel et à instaurer un équilibre qui leurs permettra de réussir un projet de vie futur. Qu’est-ce qu’un bilan de compétences et pourquoi le pratiquer ? Comment le financer et quelles sont les étapes à suivre pour l’effectuer ?

Definition | Cadre Juridique | Etapes | A Qui s'adresser ? | Coût | Avantages | Rapport

 

 

1 - Qu’est-ce qu’un bilan de compétences ?

Dans l’étymologie de l’expression, le Bilan de compétences est « une évaluation par un conseiller professionnel des savoirs, acquis, aptitudes et motivations d'une personne, dans le but de définir un projet professionnel ou un projet de formation. » Larousse.

Dans le cadre d’une reconversion professionnelle, le bilan de compétences est une étape cruciale qui permettra à l’intéressé de bien définir son projet professionnel ou plan de formation. Il vise à définir et analyser les aptitudes professionnelles et personnelles du candidat ainsi que ses motivations et sa capacité réelle à réaliser son projet de reconversion.

 

a - Pourquoi pratiquer un bilan de compétences ?

  • Évoluer au sein de son entreprise, changer radicalement de carrière ou lancer son affaire nécessite beaucoup de courage et certaines aptitudes spécifiques à chaque activité.
  • Le bilan de compétences pourra cerner vos besoins, vos attentes et vos aptitudes à changer d’environnement professionnel.
  • Les consultants en bilan de compétences ont le recul et l’objectivité qu’il faut pour aider à faire les meilleurs choix qui s’offrent à vous.
  • Le résultat du bilan de compétences est sensé aider le candidat à établir ses choix professionnels futurs qui relèvent de la promotion interne ou du changement d’activité.
  • Pour les candidats salariés, il est possible d’élaborer ce bilan moyennant un congé de bilan de compétences ou pendant les heures de travail suite à l’accord de son employeur.
  • Le bilan de compétences vous aide à définir ce que vous valez professionnellement sur le marché du Travail. Il détermine vos compétences et votre personnalité.
  • À travers ce bilan, vous arriverez à déterminer votre vocation.
  • Cette évaluation s’effectue sans rapport de force ou obligation de résultat. Elle a le mérite d’être objective et complète.

 

b - Durée d’un bilan de compétences:

La phase d’entretiens dure entre 18 et 24 heures par entretien de 2 ou 3 Heures. L’analyse s’étale souvent sur 2 ou 3 mois. Cette durée peut sembler longue mais permet au consultant de suivre l’état quotidien du candidat et déceler sa vraie personnalité.

 

c - Combien coûte un bilan de compétences ?

Un bilan de compétences coûte en moyenne entre 1 600 € et 1 800 €. Plusieurs organismes pratiquent des prix exorbitants supérieurs à la moyenne. Il faut faire attention et éviter les arnaqueurs. Un bilan plus cher ne veut pas dire un meilleur bilan.

 

 

2 - Cadre Juridique et démarches vis-à-vis de l'employeur

Le bilan de compétences n’est pas accessible à tous les individus. Il existe plusieurs critères à remplir :

  • Pour les contrats à Durée Indéterminée (CDI), il faut une ancienneté de 5 ans minimum avec un an dans la même entreprise ;
  • Pour les contrats à durée déterminée (CDD), deux années d’ancienneté sont nécessaires avec 4 mois de travail consécutif sur 12 mois dans le même organisme.

Le processus de bilan de compétences est encadré par le code du travail et par les arrêtés qui précisent :

  • Les étapes de déroulement des entretiens.
  • L’engagement des deux parties.
  • Le contenu du bilan de compétences.
  • La forme du rapport.
  • Le nombre d’heures minimal et maximal.
  • Les conditions d’accueil des établissements d’évaluation.
  • La liste des documents à présenter.
  • Le délai de remise du rapport final.
  • Les obligations et droits des deux parties.
  • Le coût du bilan de compétences.

 

 

3 - Les étapes à Suivre

Plusieurs actions sont à entreprendre avant et après l’évaluation

  • Déterminer son souhait de projet professionnel en fonction de ses besoins et ses envies.
  • Se renseigner sur les organismes qui proposent cette prestation.
  • Prendre sa décision.
  • Choisir l’organisme et du consultant.
  • Réaliser le Bilan de compétences.
  • Appliquer le plan d’action prévu dans le rapport de synthèse.

 

Le déroulement du bilan de compétences se fait sur trois étapes :

a - Étape de prise de contact

 Le candidat à la reconversion professionnelle définit ses besoins et ses motivations. Il est tenu informé des conditions de déroulement de l’entretien du bilan de compétences et des techniques et dispositions pour l’établir.

  • Présentations (candidat et analyste) et définition des rôles de chacun.
  • Informations sur le contenu du bilan et les phases d’évaluation.
  • Présentation des méthodes et outils d’analyse.
  • Explication de la finalité de l’entretien.
  • Définition des limites du bilan de compétence.
  • Définition des besoins et attentes du candidat.
  • Conditions de réussite dans le cadre du changement de vie.

 

b - Étape d’expertise ou d’investigation

Pendant cette phase, les compétences professionnelles du candidat sont analysées. Elle permet d’identifier ses aptitudes et ses capacités professionnelles et personnelles.

Le consultant identifiera les points suivants :

  • L’état d’esprit du candidat, sa vision globale de sa carrière.
  • Les formations, stages ou diverses expériences professionnelles du candidat.
  • Sa prise de risques, son comportement face au stress.
  • Sa personnalité, son sens du Leadership.
  • Les compétences acquises au cours de son expérience.
  • Son recul par rapport aux situations complexes.
  • Son auto-analyse de ses échecs et de son succès.
  • Ses Lacunes, ses défauts mais aussi ses qualités.
  • Ses Points forts et ses axes d’amélioration.
  • Son implication envers les autres, son empathie, etc.

 

c - Étape finale ou de conclusion

Cet entretien final et personnalisé a pour but de définir l’employabilité réelle des atouts du candidat dans son projet de reconversion professionnelle. Il permet de poser les bonnes questions afin d’orienter le candidat vers le meilleur choix.

 

d - Résultat du Bilan de compétences et Rapport d’analyse

Au terme des étapes de conclusion du bilan de compétences, un document de synthèse est transmis au candidat à la reconversion professionnelle.

La synthèse du bilan de compétences portera sur :

  • Les circonstances de déroulement du bilan de compétences.
  • Les aptitudes et compétences professionnelles et personnelles du candidat en rapport avec son projet de reconversion professionnelle.
  • Le détail de réalisation du projet professionnel ou projet de formation du candidat.

Seul le candidat est concerné par ce rapport. Même dans le cadre d’un candidat salarié, les résultats détaillés sont transmis à l’intéressé. Les informations sont confidentielles et ne peuvent être communiqués à un tiers sans son accord.

 

 

4 - À qui s’adresser et où faire son bilan ?

Crée en 1986, le bilan de compétences est effectué par des organismes indépendants et spécialisés. Ils sont reconnus par les autorités locales ou nationales et utilisent des procédés scientifiques et des techniques fiables d’analyse. Le personnel est qualifié et spécialisé dans les évaluations professionnelles. Il s’agit en général de cabinets de recrutement et de formations, spécialisés dans les ressources humaines.

Le choix de l’organisme spécialisé est aussi important que le bilan de compétences, car la qualité du rapport remis à l’issu de l’évaluation dépend de la qualité des questions posées lors des entretiens.

En effet, choisir un établissement de choix, permet au candidat de garantir la qualité des résultats.

Pour procéder au meilleur choix, il est important de contacter plusieurs prestataires et de les comparer afin de prendre la meilleure décision. Le candidat est libre de demander le changement du consultant en charge de son dossier, si celui-ci ne lui convient pas.

Critères professionnels objectifs :

  • Réputation.
  • Expérience.
  • Références professionnelles.
  • Outils et méthodes utilisés.
  • Horaires pratiqués.
  • Proximité.

Critères personnels subjectifs :

Le candidat doit choisir un consultant qui le met à l’aise. Il doit sentir que le consultant est plus impliqué que lui.

Le consultant ayant pour rôle de décortiquer la vie et l’avenir professionnel du candidat devra être délicat, chaleureux, souple pour mettre l’intéressé en confiance.

 

a - Méthodes et outils des Bilans de compétences

 La méthodologie utilisée par les cabinets spécialisés repose sur 4 principes fondamentaux :

  • Observation et approche du candidat : cette phase permet au consultant de prendre contact avec le candidat et de le mettre à l’aise afin de faciliter les échanges.
  • Analyse du parcours : Le consultant pourra analyser le candidat à travers son comportement, son auto-jugement, ses réactions et sa vision globale de sa carrière, sa personnalité et sa décision de changer de vie professionnelle.
  • Identification des atouts professionnelles et des pistes d’amélioration.
  • Édition du rapport d’analyse.

Outre le sens d’analyse qualitatif du consultant qui repose sur son expérience, il peut avoir recours à un ensemble d’outils scientifiques reconnus d’analyse tels que :

  • Les tests de personnalité et de quotient intellectuel (QI).
  • Tests psychotechniques.
  • Les questionnaires professionnels élaborés par les cabinets de renom.
  • Des tableaux de bord et d’évaluation de la performance, etc.

 

 

5 - Comment financer son bilan de compétences ?

Pour les candidats salariés, il faut bénéficier d’un congé de bilan de compétences pour pouvoir accéder à l’évaluation du bilan de compétences. D’ailleurs, les organismes formateurs muniront les candidats de certificats de présence pendant les sessions d’entretien.

Le financement du bilan est réglementé par l’état et le code du travail article L6322-47. Il peut être total ou partiel. Il est effectué moyennant le dépôt d’une demande auprès des organismes concernés.

Outre les personnes qui décident de financer le bilan par leurs propres moyens (prêts, économies, etc.), il existe trois moyens de financement à savoir :

  • Plan de formation de son entreprise

Le salarié peut demander à effectuer un bilan de compétences dans le cadre du programme de formation de l’entreprise.

Les résultats restent confidentiels et ne peuvent être communiqués qu’après l’aval écrit de l’intéressé.

Par contre, l’employeur ne peut imposer à ses salariés le passage d’un bilan de compétences.

Le bilan de compétences doit être réalisé par des tiers et non en interne.

  • Droit Individuel à la formation DIF > remplacer par le CPF

Le droit individuel à la formation est un droit inscrit au code du travail. Elle permet au salarié d’accéder au passage du bilan de compétences en fonction des crédits d’heures cumulées. En général, le salarié a droit à 20H de formation par année de Travail. Le nombre d’heures varie selon les conventions cadre des employeurs et les différents secteurs d’activité.

L’employeur prendra en charge une partie ou l’intégralité du coût du bilan de compétences.

Ce choix de financement est fait par les salariés qui ne veulent pas en informer leurs employeurs.

Quelques conditions doivent être remplies pour accéder à ce type de financement :

  • Être âgé de plus de 30 ans.
  • Avoir au moins 10 d’expérience professionnelle.

 

Les personnes au chômage doivent s’adresser à leurs conseillers Pôle emploi et pourront bénéficier de la DIF ou l’AID (aide individuelle à la formation).

Pour bénéficier de ces divers plans de financement, les candidats doivent déposer des demandes de prises en charge avec la désignation de l’organisme de formation choisi, la durée, le calendrier et le coût de la formation.

 

 

6 - Les avantages du bilan de compétences

Le bilan de compétences, contrairement au coaching ou à la thérapie, est une discipline très technique qui permet au candidat de :

  • Avoir l’avis d’un professionnel qui maitrise le marché du travail.
  • Déterminer son potentiel.
  • Accéder à un avenir épanouissement.
  • Se donner un nouvel élan.
  • Identifier vos talents.

 

 

7 - Le rapport du bilan de compétences : Une feuille de route

La synthèse remise au candidat du bilan de compétences représente un pilier de ses projets futurs. Il peut être considéré comme une feuille de route à adopter.

Néanmoins, le succès professionnel ne dépend pas uniquement du bilan de compétences. Plusieurs facteurs clés de succès doivent être réunis pour garantir son épanouissement dans sa vie professionnelle et personnelle :

  • Bien s’entourer de ses amis et de sa famille.
  • Veiller à suivre les axes d’amélioration préconisés dans le rapport.
  • Accéder à des formations pour se perfectionner.
  • Étoffer son réseau professionnel.
  • Rester concentré sur ses objectifs.
  • Essayer de gommer les lacunes évoquées dans le rapport.