Vous rêvez de changer de vie ? Votre emploi actuel ne vous convient plus ? C'est peut-être le moment d'envisager une reconversion professionnelle. La première étape consiste à effectuer un bilan de compétences. Mais est-ce-pris en charge et combien cela coûte ? On vous éclaire sur le sujet.

1 - Pourquoi faire un bilan de compétences ?

Les raisons pour effectuer cette démarche sont nombreuses :

  • Envie de changer de métier.
  • Possibilité d'évaluer ses capacités et son savoir-faire pour une éventuelle évolution.
  • Besoin de se rassurer dans sa vie professionnelle.

À l'heure actuelle, nous sommes 68 % à vouloir changer de métier mais seulement 28 % à franchir le pas. Pourquoi ? Une des raisons est le manque d'informations sur le sujet, ce qui engendre de la peur et de l'hésitation. C'est pour cela que le bilan de compétences est indispensable si vous voulez vous lancer dans l'aventure.

 

 

2 - Comment le financer ?

La réponse est assez complexe car la loi ne réglemente pas les tarifs du bilan de compétences. Plusieurs facteurs rentrent en compte comme la région où vous habitez et l'organisme de financement. Le coût moyen est estimé entre 1 500 et 2 000 euros mais cela peut varier davantage. En fonction de votre statut et des conditions de l'organisme en question, il peut être gratuit ou payant. Jusqu'à présent, il y a 3 possibilités de financement du bilan de compétences.

 

a - Vous êtes salarié 

En CDI, un minimum de 5 années de travail est requis dont 1 dans l'entreprise actuelle. En CDD, ce sont 2 années de travail au cours des 5 dernières dont 4 mois pendant les 12 derniers mois. Si vous remplissez ces conditions, le bilan de compétences peut être gratuit et financé par :

  • Un Opacif (Organisme paritaire au titre du congé individuel de formation). Votre employeur cotise pour cela et vous permet d'y accéder pendant vos heures de travail, si vous le souhaitez. La rémunération du congé va dépendre des accords fixés par l'organisme.
  • Le CPF (Compte personnel de formation). Vous accumulez des heures de droit à la formation professionnelle à chaque période de travail. Vous pouvez donc prétendre à un bilan de compétences grâce à ce compte consultable sur internet.
  • Un plan de formation si c'est votre employeur qui en fait la demande.

 

b - Vous êtes demandeur d'emploi

La demande est à effectuer auprès de votre conseiller Pôle Emploi. C'est lui qui étudiera le dossier et vous donnera une réponse concernant le financement.

Important : 

À partir du 1er janvier 2019, la loi n° 2018-771 du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel simplifie les choses. Le bilan de compétences sera financé uniquement par le CPF, quel que soit votre statut. Les heures cumulées seront monétisées.