Le monde du travail évolue sans cesse et demande de savoir s'adapter. En cas de reconversion professionnelle, chaque salarié dispose d'un CPF (compte de formation professionnelle). Ce dernier est utilisable tout au long de la vie professionnelle. Il permet même de se former en dehors de votre temps de travail. Comment ça marche ?

1 - Se former en dehors de votre temps de travail

Vos heures de travail vous permettent de créditer des heures de formation. Chaque année de travail vous donne droit à 150 heures de formation à suivre pendant ou en dehors de votre travail. 

Votre formation doit obéir aux principes suivants :

  • Etre basée sur un dispositif de reconversion professionnelle ou de promotion par l'alternance.
  • Pouvoir utiliser le CPF à la seule initiative du salarié ou dans un projet partagé avec l'employeur.
  • Faire partie d'un plan de formation afin d'améliorer les compétences d'un salarié.

 

 

2 - Evaluer vos compétences professionnelles

Avant de vous lancer dans une formation ou une reconversion professionnelle, il semble opportun d'évaluer vos compétences acquises en bénéficiant d'un conseil en évolution professionnelle (CEP). Ce dispositif est gratuit, confidentiel et peut vous aider à valider et à financer votre parcours de formation.

Cette évaluation professionnelle passe par :

  • Un bilan de compétences.
  • Un entretien professionnel pour définir votre demande de formation.
  • Un bilan de parcours professionnel.

 

 

3 - Accéder à la formation

Le CPF remplace le DIF (Droit Individuel de Formation). Il vous aide à atteindre vos objectifs, que vous soyez salarié ou en situation de demande d'emploi. Vous pouvez utiliser votre CPF en débloquant les euros crédités grâce à vos heures de travail déjà effectuées. Cela vous permet financer votre projet de formation.

Vous pouvez également solliciter un :

Ces congés sont obtenus sous certaines conditions d'ancienneté et d'autorisation préalable auprès de votre employeur ou de Pôle emploi.

 

 

4 - Que permet le CPF ?

  • Préparer le diplôme de votre choix.
  • Envisager une création ou une reprise d'entreprise.
  • Suivre une formation en e-learning.
  • Passer le permis B ou le permis poids lourd.
  • Travailler dans le volontariat ou le bénévolat.
  • Enrichir votre formation profesionnelle.
  • Acquérir une meilleure qualification.
  • Vous permettre de vous adapter dans votre vie professionnelle.
  • Envisager une reconversion professionnelle.
  • Acquérir une certification de connaissances et de compétences professionnelles (CLEA).

 

 

5 - Les modalités à respecter

Pour utiliser votre CPF, vous devez avoir un entretien avec votre supérieur si votre projet de formation repose sur un accord partagé par votre entreprise. Dans ce cas, l'employeur peut vous accorder une autorisation d'absence afin de suivre votre formation.

Vous pouvez également déclencher votre CPF sur votre seule initiative, sans accord préalable, ni entretien, ni indemnités à verser par votre employeur.

Dans le cas où votre CPF n'arrive pas à couvrir la totalité du montant de votre formation, il existe plusieurs solutions :

  • Le financement de la formation peut être complété par la Caisse des dépôts et consignation.
  • L'entreprise peut vous aider à créditer le CPF sous certaines conditions.
  • Le salarié ou le demandeur d'emploi peut s'adresser à des financeurs comme Agefiph, Pôle emploi,etc.

Tout est mis en oeuvre afin de vous aider dans votre projet professionnel.