Il existe de nombreuses possibilités lorsque l’on envisage la reconversion professionnelle. La formation est bien entendu le choix le plus répandu, mais tout le monde ne peut pas se permettre de se dégager le temps nécessaire. C’est là qu’intervient la VAE ou Validation d’Acquis par Expérience.

1 - En quoi consiste la VAE ?

La Validation d’Acquis par Expérience s’adresse à tous les travailleurs et permet de valider un ou plusieurs diplômes sans passer par le cursus classique. En effet, vous n’aurez pas à suivre de cours ou à passer les examens d’origine. Vous serez cependant jugé par un parterre de professionnels qui évalueront vos compétences afin de déterminer si vous avez le niveau requis.

Il faudra prouver que vous avez acquis l’ensemble des compétences nécessaires à l’obtention du diplôme visé au cours de votre vie professionnelle.

L’intérêt principal offert par cette méthode est de pouvoir vous maintenir dans votre activité professionnelle pendant les évaluations. La VAE peut par la suite vous permettre d’accéder à un meilleur salaire tout en conservant le même poste, voire de grimper des échelons ou tout simplement de changer d’activité.

 

 

2 - Comment en bénéficier ?

Tout le monde peut prétendre à une VAE, à condition de remplir un certain nombre de critères :

  • Vous devez avoir au minimum un an d’expérience professionnelle (bénévolat, stages et formations pratiques inclus).
  • Il vous faut être en activité au moment de la démarche, ou en recherche d’emploi active.
  • Vous devez vous rendre disponible pour tous les entretiens et pour la validation finale.

 

 

3 - Comment se déroule une VAE ?

Selon le diplôme ou la certification souhaitée, une VAE peut se dérouler de manière différente : 

  • Il faut tout d’abord déposer une demande auprès de l’organisme qui délivre le diplôme (université, école ou centre de formation).
  • Si cette demande est jugée recevable, vous aurez un an pour monter un dossier dans lequel vous justifiez de vos compétences et de votre légitimité à recevoir le diplôme convoité. Pendant cette période, différents acteurs peuvent vous accompagner dans la rédaction ; c’est d’ailleurs extrêmement conseillé pour maximiser vos chances.
  • Enfin, au terme des 12 mois de rédaction, vous passez devant un jury de validation qui choisira de vous délivrer le diplôme, ou une partie de celui-ci. La décision du jury peut être accompagnée de recommandations de formation professionnelle.

 

 

4 - Qui finance ce dispositif ?

La VAE est une des dispositions de la formation tout au long de la vie. A ce titre, elle est éligible au CPF (anciennement le DIF). L’organisme de financement de la formation (OPCA) lié à votre entreprise pourra prendre en charge votre VAE, à votre demande ou à celle de votre employeur. Vous pouvez également disposer d’une aide de la part de Pôle Emploi si vous êtes demandeur d’emploi.

Pour les salariés en CDD ou CDI, il existe un dispositif appelé « congés pour VAE ». Ce congé vous donne le droit à 24 heures d’absence afin de vous présenter aux différentes instances de la VAE ou d’en préparer le dossier. Ces 24 heures n’ont pas à être utilisées de manière consécutives, mais vous devez notifier votre employeur de votre absence.

A noter que pour les salariés en CDD, il faut pouvoir justifier de 24 mois d’activité au cours des cinq dernières années, dont 4 mois pendant l’année écoulée, pour pouvoir bénéficier du congé.