Vous souhaitez reprendre ou commencer des études afin d’être plus épanouis dans votre vie professionnelle ? Sachez que de nombreux dispositifs ont été mis en place pour pouvoir vous accompagner dans cette démarche, notamment pour le financement de votre reconversion professionnelle. Dans près de 96% des cas, il est possible de trouver des sources de financement, découvrez-les !

1 - Pour les demandeurs d’emploi

Que vous soyez indemnisés ou non, en tant que demandeur d’emploi vous pouvez bénéficier de formations proposées et financées par Pôle Emploi ou par la région. En voici quelques-unes parmi celles-ci qui sont le plus accessibles :

  • L’action de formation conventionnée (AFC) : elle vise à faciliter le retour rapide à l’emploi et à combler un éventuel écart entre vos compétences et ce que le marché du travail attend de vous. Vous pouvez y prétendre que vous soyez demandeur d’emploi indemnisé ou non. Si vous n’êtes pas indemnisé, vous pouvez prétendre à la rémunération de formation Pôle Emploi (RFPE) 
  • L’action préalable au recrutement (AFPR) : elle vise à combler l’écart entre les compétences que vous avez et celles de l’emploi que vous souhaitez obtenir. Toute personne inscrite à Pôle Emploi peut en bénéficier. Pendant cette formation vous percevrez l’aide au retour à l’emploi formation (AREF). 
  • La préparation opérationnelle à l’emploi (POE) : elle vise à la mise en place de formation de préparation à la prise de poste. Ce dispositif est accessible à tout demandeur d’emploi présélectionné sur un emploi éligible. 
  • Les aides individuelles à la formation (AIF) : elles permettent aux demandeurs d’emploi, ayant élaboré un solide projet professionnel mais ne pouvant prétendre aux programmes de formation de droit commun, d’accéder à une formation.
  • Chaque région met en place différents dispositif d’aide à la reconversion professionnelle, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre conseil régional. 
  • Le contrat de professionnalisation : dans ce cas c’est l’entreprise qui finance votre formation. Ce dispositif permet d’alterner entre travail en entreprise et formation professionnelle. Il est ouvert à tous les 16-25ans et aux demandeurs d’emploi de plus de 26ans. Vous bénéficiez d’une rémunération calculée en fonction de votre âge et niveau de formation. 

 

 

2 - Lorsque vous êtes salarié

Etant salarié du public ou du privé, vous pouvez bénéficier de différents dispositifs pour financer votre formation.

  • Le CIF : permet à toute personne qui travaille de suivre une formation d’un an à temps plein ou de mil deux cent heures à temps partiel. Il existe différentes conditions suivant la nature de votre contrat et votre âge.
  • La formation hors temps de travail (FHTT) : permet aux salariés en CDI ayant travaillé plus d’un an dans l’entreprise de suivre la formation de leur choix. Vous devez demander la prise en charge en déposant un dossier au Fongecif de votre région. 
  • Le plan de formation de l’entreprise (PFE) : elle permet aux entreprises de former leurs salariés selon les perspectives d’évolution du poste que vous occupez. 
  • Si vous travaillez dans le public et que vous justifiez de 3 ans d’ancienneté, vous pouvez bénéficier d’une indemnité durant 12 mois pour suivre une formation professionnelle non comprise par l’état.

 

 

3 - Intérimaires, comment vous reconvertir professionnellement ?

Pour les intérimaires, il existe la possibilité de vous adresser au Fonds d’assurance formation du Travail temporaire. Cependant vous devrez remplir plusieurs conditions de temps de travail et de continuité pour pouvoir bénéficier d’une aide au financement de votre formation.