Gratuit et pour tous, le CEP est un dispositif qui permet de bâtir son projet de reconversion professionnelle de A à Z, grâce à un accompagnement personnalisé, dispensé par des spécialistes de la formation.

1 - Quels sont ses objectifs ?

Face à la mutation accélérée du monde du travail et à l'émergence de nouvelles compétences, se former tout au long de sa vie professionnelle est devenue une nécessité.

Mis en place par la réforme de la formation et de l'emploi en 2015, et renforcé par la loi du 5 septembre 2018 sur la Liberté de choisir son avenir professionnel, le CEP est destiné à favoriser  et à sécuriser l'évolution professionnelle en facilitant l'accès à la formation professionnelle.

Ses missions sont les suivantes : informer et orienter chaque bénéficiaire ; clarifier les demandes ; simplifier les démarches et enfin, établir un plan d'actions.

 

 

2 - Comment se déroule-t-il ?

Changer de métier ou de secteur d'activité, par nécessité ou par choix personnel, ne s'improvise pas. Bien que plus de 60 % des Français l'envisagent, selon une étude récente, peu franchissent le pas.

La formation professionnelle, étape souvent incontournable d'une réorientation réussie, s'apparente souvent à un parcours du combattant.

Le CEP permet justement de défricher le terrain et de mieux poser les fondements de votre réussite.

 

a - Les 3 prestations modulables

  • Un entretien individuel pour analyser vos besoins (en entrevue ou par téléphone).
  • Un conseil et des informations personnalisés afin de préciser vos objectifs (compétences, qualifications, etc.).
  • Un accompagnement visant à mettre en œuvre concrètement votre projet de reconversion professionnelle (démarches, dispositifs, financements).

 

b - Les particularités

Ces prestations sont entièrement gratuites. L'entretien est confidentiel et se déroule en dehors de l'entreprise. De plus, ce dispositif est souple, car chaque étape est indépendante et peut être stoppée ou poursuivie selon vos besoins.

Le conseiller qui vous accueille lors de l'entretien, est votre référent unique jusqu'à la dernière phase.

De plus, chaque bénéficiaire obtient un document retraçant son suivi. Ce document récapitule la description complète du projet et liste les démarches stratégiques à entreprendre.

Enfin, si une formation professionnelle est envisagée, le conseiller peut vous inciter à utiliser votre compte personnel de formation (CPF).

 

 

3 - Qui sont les bénéficiaires ?

Tous les actifs sont concernés durant leur vie professionnelle, quels que soient le statut et l'âge :

  • Agent du secteur public.
  • Salarié du secteur privé.
  • Travailleur indépendant.
  • Personne en recherche d'emploi.
  • Artisan.
  • Auto-entrepreneur.
  • Jeune sans qualification, ni diplôme à l'issue de sa scolarité.

 

 

4 - Où contacter les conseillers du CEP ?

Actuellement, cinq opérateurs sont habilités par l’État pour leur expertise en matière de formation. Ils sont facilement accessibles sur tout le territoire, mais diffèrent selon votre statut professionnel ou votre situation personnelle :

  • Opacif, organismes paritaires collecteurs agréés au titre du congé individuel à la formation (CIF).
  • Pôle emploi.
  • Missions locales (pour les jeunes entre 16 et 25 ans).
  • Apec (association pour l'emploi des cadres).
  • Cap emploi (pour les personnes en situation de handicap).

Décider de créer son entreprise alors qu'on est salarié, vivre de sa passion ou grâce à une activité en adéquation avec ses valeurs, changer de cap professionnel tout simplement, autant de bonnes raisons de profiter de ce dispositif d'accompagnement.