Les personnes qui ont du mal à se déplacer ou qui ne peuvent pas se soumettre à un emploi du temps fixe et des horaires contraignantes, comme les mères de famille, trouvent beaucoup de difficultés à concilier le quotidien à la maison et le travail. C’est pourquoi, nous remarquons de plus en plus de personnes qui travaillent à domicile, afin d’optimiser leur emploi du temps et de choisir leurs heures de travail en fonction de leurs disponibilités. Aujourd’hui, certains tentent de trouver un travail à domicile qui leur assure une rémunération décente sans avoir les contraintes du travail classique, surtout qu’internet facilite considérablement la communication et crée de nouvelles débouchées qui englobent une grande partie des secteurs de travail.

Travailler chez soi | Travailler au domicile des autres

I. Travail à domicile : travailler à partir de chez soi

1. Présentation

Travailler chez soi est une nouvelle manière de travailler qui était difficile avant l’arrivée d’internet et la grande révolution des outils numérique. Avec la grande palette de métiers que l’on peut exercer à domicile à temps complet, aujourd’hui, y en a pour tous les goûts.

2. Le démarrage : comment s’y mettre ?

La meilleure méthode consiste à travailler en deux étapes :

a. Partir de soi, de ses compétences et de ses passions. Cela va permettre d’identifier les sujets qui nous portent loin et nous animent.

b. Se poser la question : comment je peux travailler dans ce domaine à partir de la maison ?

Avant de se lancer dan le travail à domicile, il faut :

  • Faire une estimation des risques et imaginer tous les scénarios possibles ;
  • Être entièrement conscient des difficultés de ce choix ainsi que de ses conséquences sur le plan financier et sur le plan social ;
  • En discuter avec ses proches, sa famille, son partenaire, etc. et prendre leur avis en considération, surtout si la décision les touche ;
  • En parler avec des personnes qui ont eu la même expérience (forums, réseaux sociaux) ;
  • Effectuer un business plan dans le cas de l’auto-entreprenariat.

3. Avantages et inconvénients du travail à domicile

Avantages :

  • Gérer son entreprise de l’autre bout du monde
  • Avoir son indépendance
  • Choisir son emploi de temps
  • Décider de ses vacances
  • Travailler en portant une tenue confortable

Inconvénients :

  • Devoir travailler seul, ce qui peut décourager
  • La difficulté de se détacher du cadre intime et personnel de son domicile
  • La distraction par les éléments quotidiens du domicile
  • Manque d’organisation
  • Trop de liberté qui peut causer une désorganisation, côté horaires, priorités, etc.

 

4. Liste des métiers concernés et rémunération

Il existe un très grand choix de métiers que l’on peut exercer chez soi, en voici quelques-uns :

Assistante maternelle :

Elle accueille des petits de 3 mois à 3 ans, voire même plus pour les garder. Son métier consiste à s’occuper des enfants à son propre domicile pendant l’absence des parents qui ne souhaitent pas mettre leur petits dans une structure d’accueil, car ils préfèrent un cadre plus convivial et plus proche du cadre familial.

La rémunération d’une assistante maternelle dépend du nombre d’enfants qu’elle garde et il a calculé en nombre d’heures, sachant que le prix de l’heure est payé au moins 2.75 € brut par enfant. Pour devenir assistante maternelle, il est préférable de suivre une formation dédiée.

Rédacteur Web :

Un rédacteur web est un professionnel de la rédaction du contenu destiné à être publié sur internet (sites, articles de blogs, fiches produit, etc.). Ce métier ne requiert pas de diplômes spécifiques, seulement un bon niveau rédactionnel et une maîtrise de la langue utilisée. Ce métier ne demande pas un grand investissement, il suffit d’avoir un ordinateur et une connexion internet. La rémunération peut être calculée à l’heure ou au nombre de mots, mais elle dépend également du type d’écrit. À titre indicatif, une feuille d’environ 250 mots coûte entre 30 € et 200 €.

Webmaster :

Le webmaster crée et gère des sites internet. Pour ce faire, il doit être formé dan le développement web. Sa rémunération peut se faire par heure de travail ou par projet. La complexité du site à traiter entre dans le calcul de la rémunération. En moyenne, un il gagne environ 2500 € brut par mois.

Consultant :

Beaucoup de personnes utilisent leurs compétences et leurs expériences dans le consulting. Le consultant et un expert dans un domaine déterminé qui offre ses conseils et un suivi pour des professionnels qui en ont besoin.

Traducteur :

Si vous maîtrisez parfaitement 2 langues ou plus, vous pouvez offrir vos services de traducteur à partir de chez vous. La traduction est rémunérée à l’heure ou au nombre de mots ; le mot peut coûter de 0,06 € à 0,16 € selon la langue et la complexité.

 

5. Conseils

Pour pouvoir travailler à domicile dans les meilleures conditions possibles et optimiser son temps de travail, il faut :

1. Prévoir un coin de travail indépendant

Travailler chez soi requiert un coin propre au travail à la maison. En effet, pour travailler nous avons besoin de calme, donc il faut que ce coin soit indépendant du reste de la maison et loin du bruit ou de toute distraction.

Notamment, un coin propre au travail donnera une atmosphère professionnelle et isolera, en quelque sorte, la personne de son cadre familier, où elle a l’habitude de se reposer, dormir, regarder la tv, etc.

2. Créer des habitudes de travail et une organisation précise et s’y tenir

Travailler à la maison donne l’impression de pouvoir travailler à tout moment, dès qu’on se sent en forme, qu’on est bien, qu’on a de l’énergie etc. Ce n’est certainement pas la meilleure des pratiques. Il faut avoir des habitudes de travail, comme dans un lieu de travail classique, à savoir des heures de travail adéquates et qui correspondent aux disponibilités des clients ou des collaborateurs.

3. Mettre de l’ordre

L’ordre est l’un des points les plus importants dans un lieu de travail, surtout quand il s’agit du travail à domicile, car il est très courant que les objets de la maison et ceux du travail se confondent, il faut donc maintenir l’ordre et ranger régulièrement l’endroit.

Aussi, le rangement favorise la concentration et donne un sentiment d’aise et de calme, de bien-être et de sérénité, ce qui offre un cadre de travail agréable

4. Être organisé

Se faire un planning hebdomadaire ou même mensuel, tout dépend de la nature du travail, et s’y tenir. Le planning permettra d’avoir une bonne visibilité sur les tâches à effectuer à court et à long terme pour pouvoir optimiser son temps de travail et permettra également de connaître son volume de travail pour ne pas prendre d’engagements que nous ne sommes pas en mesure de respecter ou qui nous demanderait un effort supplémentaire, ce qui peut causer un surmenage.   

5. Éviter les choses qui déconcentrent

Dans son domicile, dans son coin de travail, il faut faire en sorte d’éliminer au maximum tout élément perturbateur, à savoir les bruits, les animaux de compagnie, la télévision, etc. Et ce, pour pouvoir se concentrer sur son boulot et ne pas perdre son élan à chaque distraction.

6. Trouver des moyens pour la communication et l’échange

Travailler chez soi signifie, la plupart du temps, travailler seul, sans avoir une équipe présente dans le même endroit. Cette situation pourrait causer un retrait de la personne, voire même une désocialisation. De ce fait, il faudrait trouver le moyen de garder le contact avec des amis, la famille et surtout des personnes qui sont du même domaine. Discuter, pendant les pauses avec ces personnes, sur internet ou au téléphone, remplacerait éventuellement les pauses que nous partageons avec les collègues au bureau. Il faut aussi s’habituer à sortir régulièrement, pendant les moments libres, pour rencontrer des gens et faire des activités de groupe à l’extérieur du domicile où se trouve le coin du travail.

7. Se récompenser

Lorsque nous sommes fonctionnaires, l’employeur prévoit différents moyens pour récompenser ses employés. Pour une personne qui travaille à domicile elle est son propre boss et doit se récompenser pour un travail bien fait ou un projet élaboré avec succès. Par exemple, en s’offrant des vacances, un beau cadeau, etc.  

8. Garder l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle

Il est fréquent qu’une personne qui travaille chez soi ne s’arrête pas de travailler pendant 12 heures de suite pour rattraper un retard ou, au contraire, passe quelques jours sans bosser avec l’intention de travailler plus tard. Également, la personne peut recevoir chez elle des proches pendant qu’elle travaille, ce qui va mettre le boulot en stand-by. Ceci n’est pas bon du tout, il faut savoir dissocier ce qui est personnel de ce qui est professionnel en se fixant des limites et des règles comme si on travaillait dans une entreprise.

9. Déterminer ses objectifs et faire en sorte de les réaliser

Il est primordial d’avoir des objectifs bien déterminés et de mettre en place un plan pour les atteindre. Ceci donnera une meilleure visibilité et évitera la personne de se perdre ou d’oublier certains éléments.

10. Prendre des vacances

Il est très important de prendre des vacances, même si on travaille pour son propre compte et à domicile. Même si la personne ne compte pas se déplacer pendant ses vacances, elle doit couper court à tout ce qui en relation avec le travail pendant ce temps. En effet, le corps et l’esprit ont besoin de repos total, sinon, c’est le surmenage garanti, suite à quoi la personne perdra sa motivation et son énergie.

6. Témoignages

Norah, 42 ans, Paris, assistante maternelle

« Je suis la maman d’une fille et d’un garçon. J’ai toujours été mère au foyer, mais quand mon aînée avait 9 ans et le plus jeune 6 ans, je commençais à m’ennuyer. Moi qui n’avais jamais travaillé et qui ne sais pas être autre chose que maman, j’ai décidé de passer mon CAP Petite Enfance pour devenir assistante maternelle, surtout que mes enfants passaient toute la journée à l’école. Maintenant, je suis assistante maternelle agréée depuis 8 ans. Ce que je peux dire à celles qui souhaiteraient devenir nounous, c’est qu’il faut avoir du courage parce que c’est un métier difficile qui demande beaucoup de sacrifices, il a des normes à respecter chez soi. En fait, nous travaillons chez nous, mais ne sommes plus chez nous, notre maison doit être presque semblable à une crèche. L’inconvénient de ce boulot, surtout quand on a une famille, c’est que le rythme n’est plus du tout le même, on commence très tôt et on finit très tard. Les points positifs, par contre, il y en a pas mal, c’est que d’abord, on choisit le nombre de contrats à avoir, on travaille avec des petits ce qui est génial et on est toujours là pour nos enfants, chez nous. Pour deux enfants, je touche à peu près 1400 € par mois. Ce n’est pas énorme, mais j’ai choisi de ne pas prendre plus de contrats pour ne pas m’encombrer, une jeune fille libre et sans engagements familiaux y gagnerait beaucoup plus d’argent. »

Célia, 38 ans, Bretagne, rédactrice web

« Je suis journaliste de formation. Mon mari est étranger et je suis toujours entre deux pays, donc je ne peux pas travailler à temps plein pour un journal. J’ai décidé donc de devenir rédactrice web, car c’est un vrai travail, qui paye relativement bien et qui me donne beaucoup de liberté au niveau du déplacement et des horaires, surtout que je suis la maman de 3 petites filles en bas âges. Tout ce dont j’ai besoin, c’est mon ordinateur, une connexion à internet pour faire mes recherches et du calme, donc généralement pendant que mes filles sont à l’école ou après de les mettre au lit. Je travaille à mon rythme, ce qui est génial pour une mère de famille et je gagne assez d’argent grâce à ça. »

 

Travail à domicile : se déplacer

1. Présentation

Quand on choisit de pratiquer son métier à domicile, on va généralement accomplir ses tâches dans le confort de chez-soi. Cependant, il y a des métiers où le déplacement est nécessaire afin d'accomplir sa mission.

En effet, quand on est cadre de la santé libéral, auxiliaire de vie, ou encore artisan libéral, le déplacement fait partie intégrante du métier et de ce fait, il ne doit pas être pris à la légère.

2. Le démarrage : comment s’y mettre ?

Avant de démarrer, il faut établir ses besoins et ceux de sa profession. En effet, il faut établir se poser plusieurs questions afin d'optimiser la rentabilité de ses déplacements.

Quelle zone vais-je couvrir ?

En se munissant d'une carte de la région ou de la commune, il est nécessaire de délimiter la zone couverte par les déplacements. Plusieurs paramètres sont à voir selon la géographie de la région vu que les déplacements en montagne ne sont pas facturés au même prix qu'en plaine.

Quels sont les horaires de mes déplacements ?

Il faut établir les horaires où le déplacement est possible afin d'avoir un emploi du temps stable. De plus, il faut savoir si on est prêt à se déplacer de nuit ou non. Ceci est important étant donné que les déplacements nocturnes sont majorés.

Quel moyen de déplacement choisir ?

Il faut bien connaître sa zone de déplacements ainsi que les distances à parcourir. Ces informations vont orienter vers le choix d'un moyen de locomotion.

Se déplacer à pieds ou à vélo : pour les métiers ne demandant pas de matériel et ne nécessitant que de courts déplacements, il est possible de faire la distance à pieds ou à vélo.

Utiliser les transports en commun : quand on n'a pas besoin de trop de matériel et que le lieu du contrat est légèrement éloigné, le professionnel peut prendre le bus ou le métro ou, pour les déplacements de nuit, un taxi. Bien sûr, les frais seront facturés au contractant.

Se déplacer en véhicule : bien que cela puisse paraître évident, choisir un véhicule n'est pas une tâche à prendre à la légère lorsqu'on est un professionnel qui se déplace. En effet, en plus de prendre en compte la rentabilité du véhicule, il faut en choisir un adapté à son métier.

Par exemple, artisan manuel comme le jardinier ou un plombier aura besoin d'un véhicule utilitaire afin de disposer de tout son matériel avec lui. Un infirmier ou une auxiliaire de vie pourra se déplacer dans la voiture de son choix.

3. Avantages et inconvénients

Avantages :

  • L'emploi du temps est flexible et ne dépend que des rendez-vous pris.
  • Les frais de déplacement sont compris dans la facture.
  • Les déplacements eux-mêmes sont facturés au kilomètre.
  • Dynamisme du métier et absence de monotonie.

Inconvénients :

  • Fatigue à force de se déplacer.
  • Difficulté de se déplacer dans les régions montagneuses.
  • Quand les contrats sont trop éparpillés, il est difficile d'en assurer plusieurs le même jour.
  • Frais d'entretien du véhicule pris en charge par le prestataire.

4. Liste des métiers concernés et rémunération

Étant donné qu'il existe une pléthore de travaux à domicile, où on se déplace, il est difficile de faire une liste exhaustive. Voici néanmoins quelques exemples :

Kinésithérapeute :

Le kinésithérapeute est un professionnel juxta-médical spécialisé dans les massages médicaux, la rhumatologie, l'orthopédie et la rééducation. Il aura souvent à se déplacer lui-même afin de s'occuper des personnes à mobilité limitée, ou celles ne voulant pas faire le déplacement.

Le prix du déplacement est dépendant de l'acte à faire. Généralement, il se situe entre 10 et 40€.

Un kinésithérapeute se déplaçant à domicile aura donc moins de charges de travail que dans un cabinet. Cependant, s'il ne sait pas gérer ses déplacements, il gagnera moins que dans un cabinet dédié.

Infirmier libéral :

L'infirmier libéral est un métier qui reste toujours d'actualité. En effet, les personnes qui en dépendent sont nombreuses. Ses déplacements sont généralement faits pour effectuer des changements de pansements, des injections et d'autres actes pour ses patients.

Les déplacements constituent un bonus dans les finances de l'infirmier avec des frais variant de 10 à 15€, mais restent tout de même un acte humain servant à diminuer les souffrances des patients. Cependant, certains déplacements restent difficiles, surtout que les conditions d'hygiène ne sont pas toujours présentes chez les patients. Découvrez ici la formation nécessaire pour exercer comme infirmière libérale.

Aide-soignante :

L'aide soignante est une professionnelle de la santé qui se déplace souvent à domicile pour aider les patients non-autonomes à faire leurs tâches quotidiennes. Effectivement, elle les aide à se changer, à faire leur toilette ou encore à prendre leurs médicaments.

Les déplacements de l'aide-soignante libérale sont fréquents rendant le métier dynamique. Il s'agit d'un travail humain basé sur l'aide de l'autre.

Cependant, certaines maisons où l'aide-soignante se déplace possèdent une hygiène déplorable ce qui en décourage plus d'une. La profession d'aide soignante nécessite une formation de plusieurs mois.

Prestataire de travaux à domicile :

Qu'ils soient plombiers, électriciens, spécialistes en isolation, jardiniers ou encore maçons, les prestataires des travaux sont des métiers nécessaires. Leurs déplacements sont fréquents et nécessaires. Cependant, il s'agit d'un métier lucratif surtout vu les prix facturés durant les déplacements.

Cependant, leur dépendance à un véhicule utilitaire, que ce soit une voiture ou une moto ou une camionnette, les rend dépendants. De plus, les frais d'entretien du véhicule peuvent diminuer leurs gains nets.

Auxiliaire de vie :

Le métier d'auxiliaire médicale est un métier social. En effet, il s'agit d'une profession de contacts humains et d'entraide. Ce métier noble implique beaucoup de déplacements vu que l'accompagnement des personnes âgées et dépendantes se fait généralement dans leurs domiciles.

Les déplacements sont facturés au kilomètre et le dynamisme du métier est certain. Il faut suivre une formation pour devenir auxiliaire de vie.

Professeurs/instituteurs :

Un professeur à domicile donne des cours particuliers à un apprenant chez lui. Il se fait payer à l’heure en comptabilisant des frais de déplacement.

5. Conseils

  • Être organisé
  • Être ponctuel
  • Optimiser ses déplacements
  • Se reposer

 

6. Témoignages

Henri, 35 ans, Lille, auxiliaire de vie à domicile

« Je suis aide à domicile depuis 3 ans et mon métier consiste à accompagner des personnes dépendantes dans leur quotidien. J’ai suivi une formation de vie sociale à l’ANPE qui a duré 3 mois. Les tâches les plus courantes sont des tâches qui concernent le ménage, la propreté de la cuisine et des sanitaire, le rangement ; je dois libérer l’accès afin que la personne puisse déplacer plu facilement pendant mon absence. J’observe aussi l’état de santé de la personne, je m’occupe de lui servir les repas et de l’assister si besoin. Un autre volet très important de mon boulot, est l’écoute, car ça influe sur l’état psychologique de la personne. J’aime beaucoup mon métier pour son côté humanitaire, ça me donne l’impression de gagner de l’argent en faisant quelque chose de noble ».