Le portage salarial est un statut intéressant qui attire de plus en plus d’indépendants, ce mode de fonctionnement comporte effectivement de nombreux avantages et peut sembler plus sécurisant. Cependant c’est un statut qui vous contraint également à respecter certaines obligations. Il faut bien comprendre tous les tenants et les aboutissants d’un tel statut avant de vous engager, surtout si vous êtes en pleine mutation dans votre vie professionnelle, voir en phase de reconversion professionnelle.

1 - Qu’est-ce que le portage salarial ?

Le portage salarial est un contrat qui lie le salarié porté, la société de portage salarial et le client. Si vous restez indépendant dans le sens où vous choisissez vos clients et vos activités ; vous êtes redevable envers la société de portage choisie puisque c’est elle qui s’engage auprès du client final.

Vous gardez une certaine autonomie mais celle-ci sera plus limitée que si vous avez le statut de micro entrepreneur ; les charges vous paraitront aussi plus élevées, cependant, entres autres avantages, c’est l’entreprise de portage salarial qui gère votre trésorerie, vous êtes couverts par un contrat d’assurance responsabilité civile et professionnelle inclus et affilié à une mutuelle.    

En clair, vous gardez les avantages d’un salarié lambda, notamment en termes de droit à la formation professionnelle et assurance chômage et santé. De plus, vous ne supportez pas la gestion administrative de votre activité tout en conservant votre liberté quant au choix de vos missions et clients. Cependant vous avez des comptes à rendre quant à vos activités et résultats.

 

 

2 - Qui peut devenir salarié porté ?

Pour devenir salarié porté il faut être titulaire d’un diplôme équivalent à un niveau Bac +2 ou justifier de 3 ans d’expérience minimum dans un poste équivalent ou en lien proche avec l’activité que vous souhaitez exercer en tant que salarié porté.

Le type de services ou de prestations proposés doit correspondre à la possibilité d’affiliation au portage salarial, en général il s’agit de prestations de services (formations, coaching, missions ponctuelles) dans le marketing, les ressources humaines, l’informatique ou la communication.

Il vous faudra trouver vos clients puisque toutes les sociétés de portage salarial vous rémunéreront sur les contrats que vous aurez conclus, si vous n’avez pas d’activité, vous n’avez pas de rémunération ; il faut donc être autonome et avoir de bonnes capacités commerciales, tout en acceptant de devoir rendre compte mensuellement de ses activités et heures effectuées auprès de votre société de portage.  

Le portage salarial semble un statut peu économique pour une personne déjà salarié qui souhaiterait bénéficier du portage pour une auto entreprise créée dans le but d’avoir une rémunération complémentaire, en effet le dit salarié paierait alors des frais de mutuelle et des charges salariales déjà payées par ailleurs.  

Cependant si vous souhaitez en bénéficier pour votre activité principale et que les obligations liées ne vous semblent pas contraignantes, le portage salarial est sans doute la solution idéale pour vous et pour qui veut se consacrer exclusivement à son activité et se soustraire aux charges de gestion administrative.

N’hésitez pas à vous renseigner auprès de plusieurs sociétés de portage salarial et à faire des simulations sur les sites qui le proposent.