Vos conditions de travail ne vous conviennent plus ? Une opportunité s'offre à vous ? Vous avez un projet de reconversion professionnelle ? Il existe des solutions pour quitter votre emploi dans de bonnes conditions, et en bons termes avec votre employeur. Explications.

1 - Préparer son départ en amont

Vos projets professionnels prennent un nouveau tournant ? Vous aspirez à un métier différent et souhaitez quitter votre entreprise actuelle ? Pour partir dans des conditions optimales, il est impératif de bien préparer votre départ au préalable. Pour ce faire, mûrissez votre projet de reconversion professionnelle et ses conséquences. Vous devez être prêt à franchir le pas et posséder les ressources nécessaires pour que ce changement soit concluant.

Une fois votre projet de reconversion validé, faites part de votre décision à votre hiérarchie et envoyez un courrier avec accusé de réception au service des ressources humaines. Vous éviterez ainsi toute contestation et faciliterez les négociations de rupture de contrat. 

 

 

2 - Négocier la rupture de son contrat de travail

Vous envisagez de changer de voie ? Pour quitter votre emploi et débuter une nouvelle vie professionnelle de manière plus sereine, l'idéal est de négocier une rupture conventionnelle. Ce mode de rupture vous permettra de bénéficier d'indemnités, et vous donnera également droit aux allocations chômage. 

En cas de refus de la part de votre employeur, d'autres options sont à envisager :

  • La démission : elle n'est à utiliser qu'en dernier recours et ne permet pas de bénéficier de l'allocation chômage (sauf dans certains cas) ou d'une formation professionnelle rémunérée par le Pôle Emploi ;
  • La prise d'acte : elle est demandée à votre initiative en cas de faute de la part de votre employeur. Cette solution est néanmoins vivement déconseillée : elle nécessite un passage devant le conseil des Prud'hommes et doit être validée par ce dernier pour vous permettre d'obtenir des indemnités. 

Privilégiez donc un départ à l'amiable et entrenez-vous avec votre employeur. En argumentant votre décision et en trouvant les mots justes, vous parviendrez peut-être à trouver un terrain d'entente, et à obtenir des conditions de départ intéressantes.

 

 

3 - Finaliser ses tâches et projets en cours

Vous avez mis un terme à votre contrat de travail ? Pensez alors à terminer les projets en cours et à prévenir vos collègues, vos prestataires ainsi que vos clients de votre futur départ. Veillez également à rester ponctuel, appliqué et à l'écoute, afin de laisser derrière vous un travail irréprochable et un souvenir positif jusqu'au bout.

Si vous n'avez pas eu le temps de boucler tous vos dossiers durant votre préavis, tâchez d'effectuer une passation claire et précise. Préparez des documents concis et n'hésitez pas à y ajouter des liens et d'autres contacts utiles pour assurer le bon déroulement des projets.

Enfin, le jour de votre départ, n'oubliez pas de rédiger un mail à l'ensemble de l'équipe. Vous pourrez y remercier vos supérieurs hiérarchiques ainsi que vos collaborateurs pour ces moments passés ensemble et cette expérience acquise. Pensez également à partager vos coordonnées et votre profil LinkedIn pour rester en contact. En effet, même en cas de changement de profession, réseauter reste primordial.