Créer sa petite entreprise, en solo, c'est possible grâce au régime auto-entrepreneur, récemment devenu le régime micro-entrepreneur. On devient ainsi un entrepreneur individuel. La création du statut est facile. En trois étapes, le tour est joué.

1 - S'informer sur le statut

Avant de commencer à vous inscrire, il faut vous renseigner sur le statut : ses avantages et inconvénients. C'est en étant au mieux informé que vous serez sûr de faire le bon choix.

Les informations essentielles concernent les spécificités du régime pour votre catégorie d'activité.

Viennent ensuite les informations indispensables sur la TVA et en particulier la franchise de TVA, la comptabilité, les calculs et paiements de charges sociales, le plafond de chiffre d'affaires, la déclaration de chiffre d'affaires, la couverture sociale, l'imposition, le compte bancaire obligatoire dédié, les assurances, etc. 

Il faut avoir connaissance de certaines démarches obligatoires lorsque l'on est micro-entrepreneur et de points particuliers comme la cotisation foncière des entreprises, la différence entre l'imposition classique et l'impôt libératoire, les spécificités concernant le nom commercial et la contribution à la formation professionnelle. 

 

 

2 - Inscription et création du statut

Il faut commencer par vous inscrire au régime "Auto-Entrepreneur" en faisant une déclaration de début d'activité. C'est le formulaire Cerfa PO qu'il convient de remplir. C'est le tout premier pas de votre reconversion professionnelle, en activité principale ou en activité complémentaire.

Pour cela, vous pouvez vous déplacer jusqu'au Centre de formalités des Entreprises (CFE) de votre région. Un conseiller vous y informera et vous aidera pour remplir les documents. Il vous indiquera également les pièces justificatives à fournir.

Cette inscription peut également se faire en ligne, selon une démarche dite simplifiée. Il faut répondre à un questionnaire dans lequel vous indiquerez votre projet. En moins de 10 minutes, le questionnaire peut être rempli.

Des conseillers sont à votre écoute pour toute demande complémentaire d'informations. Des documents spécifiques, en fonction de l'activité déclarée, sont générés et sont mis à votre disposition en téléchargement. Il ne reste plus qu'à les imprimer, les signer et à envoyer un courrier à l'adresse postale qui vous sera indiquée.

 

 

3 - Dossier traité, SIRET obtenu

Une fois votre dossier déposé, il va être traité. Des juristes spécialistes de la question l'étudient, cela peut prendre quelques jours. Ils vérifient vos déclarations et s'occupent de votre inscription. Bref, ils s'occupent des démarches administratives. Passés quelques jours, l'INSEE génère votre numéro de SIRET. C'est le sésame, vous êtes micro-entrepreneur, le début d'une nouvelle vie professionnelle.

Le SIRET est composé de 14 chiffres. Ils correspondent à votre numéro de SIREN (qui vous est donné par la même occasion) auquel s'ajoute un autre numéro appelé NIC qui est un numéro de classement. Le SIREN désigne votre entreprise comme entité juridique, le NIC désigne l'établissement de votre entreprise, sa localisation géographique (il est modifié s'il y a un changement d'adresse). Le SIRET qui regroupe SIREN et NIC identifie l'unité géographique et juridique où s'exerce l'activité de votre entreprise. Votre statut est bel et bien créé, vous pouvez commencer votre activité en toute légalité.