Un sentiment de mal-être s’empare de vous au travail et dans votre quotidien ? Vous êtes sûrement à un moment charnière de votre vie où vous songez à une reconversion professionnelle. Découvrez les quatre questions essentielles à traiter avant de sauter le pas.

1 - Quels sont mes talents ? Quelles compétences dois-je cultiver pour mon futur métier ?

Nous avons tendance à l’oublier, mais nos qualités et compétences développées au cours de nos précédentes expériences sont souvent transférables. Dans un premier temps, il est donc judicieux de détecter ses talents existants.

Attention ! Il ne s’agit pas ici de lister uniquement ce que vous savez faire ou ce pour quoi vous êtes doué. Pour que votre projet de reconversion professionnelle soit une réussite, il faut avoir une réelle envie d’utiliser ces compétences professionnelles. C’est essentiel pour un plaisir durable dans votre futur métier. Sans cela, retour à la case départ. Vous risqueriez de vous retrouver dans la même situation d’insatisfaction qu’auparavant. Recherchez les savoirs-faire indispensables à l’exercice de votre futur job et ne négligez pas votre confiance en vous. Le meilleur outil pour détecter vos qualités : le bilan de compétences

 

 

2 - Quel est mon job idéal ?

Une nouvelle phase d’introspection s’impose. Ici, mettez de côté votre ancien métier et réfléchissez plutôt à celui dont vous rêvez. Cette étape se fait progressivement ! Il n’y a pas « d’illuminations » ou « d’éclairs de génie » : il faut prendre le temps de la réflexion. Faîtes l’inventaire de ce qui vous est essentiel sans vous mettre de frein. Investiguez vos désirs : environnement de travail, rythme, indépendance... Ce sur quoi vous refusez de faire l’impasse dans votre nouvelle vie professionnelle. L’objectif pour s’épanouir à nouveau est d’identifier quel métier répond à un maximum de ces besoins

 

 

3 - Est-il en accord avec la réalité du métier ?

Nous nous concentrons souvent sur l'idéalisation d’un métier plutôt que sur sa réalité quotidienne. Toutefois, pour éviter le désenchantement ou de réaliser trop tard dans le processus de reconversion que l’on s’est trompé, il est important de se confronter au terrain. Menez l’enquête. Allez à la rencontre des professionnels qui exercent votre « métier idéal » et échangez avec eux. Ils seront les meilleurs interlocuteurs pour répondre à vos questions. Qui sait, peut-être pourriez vous les accompagner quelques jours ? C’est une étape importante qui permet de valider ou non son projet de reconversion professionnelle. Cette confrontation est également révélatrice de votre motivation.

 

 

4 - Comment financer mon nouveau projet ?

Bonne nouvelle ! Il n’est pas nécessaire d’hypothéquer sa maison pour changer de métier. De nombreux organismes ont mis en place des dispositifs d’aide au financement pour les personnes en réorientation. Aussi, renseignez-vous auprès de votre employeur actuel : de plus en plus de formations professionnelles et d’aides financières sont allouées en interne pour répondre aux besoins de renouvellement des collaborateurs. Dans tous les cas, soyez conscients qu’un changement de job signifie souvent une perte de revenu temporaire... Il est donc primordial de répondre à cette question pour s’épargner une situation désagréable. 

 

En conclusion, souvenez-vous d’écouter vos désirs les plus profonds. Si vous êtes arrivés au bout de cette première étape de réflexion, vous êtes sur la bonne voie pour remettre du sens et du plaisir dans votre vie !