Vous vous demandez comment devenir entrepreneur ? Pour beaucoup, la création d'entreprise intervient dans un projet de reconversion professionnelle. Connaitre les démarches pour devenir son propre patron est essentiel pour prendre les bonnes décisions dès le départ. Voici les 3 étapes clés pour monter son business.

1 - Faire le point

Avant chaque création d'entreprise il convient de faire le point sur votre projet, vos motivations et vos compétences. Vous pouvez prendre contact avec le CFE (Centre de Formalités des Entreprises) qui vous aidera à établir un bilan, notamment en termes de :

  • Formation professionnelle : on ne naît pas entrepreneur et les réalités du monde des  travailleurs indépendants échappent souvent aux salariés.  Se former à un nouveau métier mais aussi s’informer sur les statuts, les modes d’imposition ou les marges de bénéfices est indispensable.
  • Financement : si vous souhaitez convaincre des financeurs potentiels, vous aurez sûrement besoin de rédiger un business plan. Celui-ci vous permettra de vous adresser aux banques ou aux associations d’aide à la création. Rédiger votre projet vous aidera à le maîtriser et à l’argumenter.
  • Choix du statut juridique et social : si ces termes vous sont inconnus, il est peut-être judicieux de vous faire accompagner pour bien commencer votre activité, protéger votre patrimoine et anticiper les charges sociales.

 

 

2 - Immatriculer votre entreprise

Une fois que vous avez l'ensemble des informations nécessaires, vous pouvez procéder à votre immatriculation auprès des organismes dont vous dépendez :

  • Pour tous, une déclaration de création au répertoire Sirene de l’INSEE est obligatoire. Cet institut vous transmettra ensuite vos numéros d’identification : SIREN, SIRET et code APE (Activité Principale Exercée).
  • Pour les activités commerciales et les sociétés, vous devez vous inscrire au Registre de Commerce et des Sociétés (RCS).
  • Pour les activités artisanales, rendez-vous auprès de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA) avec l’obligation jusqu’en avril 2019 de participer à un Stage de Préparation à l’Installation (SPI) de 30 heures.
  • Les agents commerciaux doivent, quant à eux, s’immatriculer au Registre Spécial des Agents Commerciaux (RCAS) auprès du Tribunal de Commerce.

Changer de vie professionnelle n'a jamais été aussi simple avec la modernisation et la simplification des procédures d'inscription. Vous pouvez effectuer l'ensemble des démarches en ligne sur le site gouvernemental Guichet-entreprises.fr.

 

 

3 - Contacter les autres partenaires

Les démarches ne s'arrêtent pas à l'obtention de l'ensemble de vos numéros d'immatriculation. La création d'entreprise implique de prendre contact avec différents autres partenaires : 

  • La banque : vous avez l'obligation d'ouvrir un compte bancaire dédié à votre nouvelle activité professionnelle.
  • Le Pôle Emploi : il peut vous accompagner pour devenir entrepreneur notamment par des aides à la création (NACRE, ARCE, ACCRE).
  • Les organismes sociaux : vous devez obligatoirement vous manifester auprès du SSI (anciennement RSI) qui prendra en charge votre sécurité sociale.
  • Le portail autoentrepreneur : pour régler vos cotisations sociales dans le cadre d'une entreprise individuelle au statut micro-social.
  • Le centre des impôts : il vous transmettra un document pour calculer le montant de votre Cotisation Foncière des Entreprises.

 

Vous l'aurez compris, réussir sa reconversion professionnelle en créant une entreprise nécessite d'avoir toutes les cartes en main. S'informer sur les formalités est primordial pour éviter les mauvaises surprises et lancer son activité en toute sérénité.