La recherche d'un nouvel emploi est souvent un processus laborieux. Après le choix des annonces, l'envoi des CV et des lettres de motivation ainsi que les entretiens d'embauche, vous aurez souvent l'envie d'accepter la première offre d'emploi venue. Cependant, n'oubliez pas qu'il ne faudra pas accepter n'importe quel salaire proposé. Cet article vous aidera à évaluer vos prétentions salariales.

1 - Avoir une idée générale sur l'entreprise et le poste désiré

a - Connaître la société ciblée

L'un des aspects les plus importants quand vous cherchez un emploi est le temps alloué aux recherches. Bien évidemment, pour chaque emploi auquel vous allez postuler, il faudra faire une recherche exhaustive sur le recruteur ciblé. Vérifiez donc leur site internet, les retours de leurs collaborateurs ainsi que leurs pages de réseaux sociaux.

Ces recherches vous permettront, en plus de peaufiner votre candidature, de connaître leur fourchette de salaires. N'hésitez pas non plus à demander à leurs salariés plus de détails sur la rémunération et les avantages offerts, et ceci avant de chercher à vous faire recruter.

 

b - Connaître le poste que l'on veut occuper

Bien que les recruteurs diffèrent quant à leurs fourchettes de paiements, cela n'empêche que pour un même travail, les rémunérations restent dans une certaine marge. Il faudra donc bien connaître les prétentions salariales de chaque métier pour lequel vous postulez pour avoir un net avantage dans une négociation salaire lors de votre rendez-vous.

 

 

2 - Les outils utilisés pour évaluer son salaire

a - L'auto-évaluation

Même si l'auto-évaluation n'est pas la meilleure des méthodes, elle reste tout de même appréciable. En effet, l'évaluation d'un salaire n'est pas qu'une question de chiffres, mais aussi une projection vers l'avenir. Cinq questions devront alors être posées :

1. Le marché ou le secteur de la société cible, est-il en pleine croissance ?

Quand le secteur d'activité dans lequel vous voulez vous engager est en plein essor, vous avez infiniment plus de chance d'avoir une carrière fructueuse. En effet, ceci vous permet de grandir avec votre entreprise et de recevoir des salaires plus importants que dans des secteurs qui stagnent.

2. Qu'est-ce que je peux apprendre en rejoignant cette structure ?

Apprendre avec une entreprise est toute l'expérience que vous allez accumuler durant votre temps avec elle. Que ce soit les missions que vous allez accomplir ou les formations qu'elle propose. Il vous est donc conseillé d'anticiper et de vous renseigner sur la politique de formations que possède cet établissement avant de rencontrer les responsables des ressources humaines.

3. Travailler pour cet établissement va-t-il me valoriser dans l'éventualité d’un changement de carrière ?

Travailler pour une société prestigieuse vous ouvrira plusieurs portes dans l'avenir, car rien que le fait de citer son nom, donnera à votre CV un poids plus important dans vos futures recherches d'emploi.

4. Quelles sont mes possibilités de croissance au sein de cette compagnie ?

Il est important d'évaluer où vous serez au sein de l'entreprise cible après deux à quatre années d’exercice. Demandez-vous de ce fait si, au bout de ce temps et après avoir rempli vos missions avec succès, si vous allez être promu à un post à une rémunération plus alléchante.

5. Est-ce que le salaire proposé est capable de couvrir mes dépenses ?

Cette question est relativement simple et directe. Il vous suffira de calculer le salaire net à partir du brut et de le comparer avec vos dépenses. Il ne faut pas non plus oublier que plusieurs entreprises donnent d'autres avantages pouvant diminuer vos dépenses comme les tickets restaurant, les bons d'essence et les primes annuelles.

 

b - Consulter les sites internet spécialisés

Bien que la recherche personnelle soit un outil important dans l'évaluation du salaire, un avis spécialisé reste toujours conseillé. De ce fait, plusieurs sites internet vous aideront à évaluer votre paie par rapport au secteur d'activité, le travail recherché, vos diplômes ainsi que vos expériences professionnelles passées.

Il existe plusieurs sites internet donnant accès à ce service. La plupart proposent deux types d'évaluations :

  • Évaluation gratuite :

    L'évaluation gratuite va comparer vos données avec la base de données du site et vous fournir un résultat approximatif.

  • Évaluation payante :

    Si l'option gratuite ne vous convainc pas, ces sites proposent pour la plupart une évaluation payante. L'étude est généralement faite par un professionnel qui étudiera votre dossier et vous donnera un avis personnalisé sur ce que vous devez toucher.

 

 

3 - Comparer le salaire avec le reste du marché

a - Recherches personnelles

Afin d'avoir une idée sur les salaires proposés pour le poste que vous désirez, il faudra que vous fassiez vos recherches sur cette fonction en particulier. Posez vos questions dans les forums et les différents réseaux sociaux. Demandez à des personnes ayant déjà occupé des postes similaires. N'hésitez pas non plus à utiliser votre moteur de recherche favori pour en savoir plus. Toutes les informations sont bonnes à prendre.

Comparez par la suite ce que propose votre société cible avec la moyenne des rémunérations que vous avez vues durant vos recherches. Vous aurez une idée approximative sur la valeur de l'offre à laquelle vous allez répondre.

 

b - Consulter les sites internet spécialisés

Comme pour l'évaluation de vos propres prétentions salariales, le passage par des sites internet spécialisés concernant le sujet est grandement conseillé. Ces sites vont vous donner directement la moyenne des salaires proposés pour le poste que vous désirez dans les différentes régions de France.

L'option payante est aussi disponible et vous permettra d'avoir bien plus de données sur les différentes offres faites par les entreprises.

 

 

4 - Comment négocier son salaire ?

Une fois toutes les données en main, vous avez tout ce qu'il vous faut pour négocier votre salaire.

a - Quand aborder la question de la rémunération ?

Même s'il ne faut pas se hâter à demander, la question devra être posée avant la fin de l'entretien. Généralement, la discussion va naturellement s'orienter sur la question. Si ce n'est pas le cas, n'hésitez pas à demander au recruteur son offre salariale pour commencer à négocier.

 

b - Puis-je mentir sur mon ancien salaire ?

Même si l'idée de donner un chiffre supérieur à la réalité peut sembler bonne, elle n'est pas du tout conseillée. Au contraire, les services de RH ont aujourd'hui la possibilité d'avoir accès à ce genre de données plus facilement que par le passé et ce mensonge pourra se révéler néfaste pour l'entretien en cours ainsi que pour ceux que vous allez envisager par la suite.

 

c - Dois-je revoir ma rémunération à la baisse ?

Ne pensez pas que demander moins que ce que l'entreprise propose soit une bonne idée. En effet, le recruteur ne verra plus en vous qu'une personne désespérée et ne vous valorisera en aucun point.

 

d - Dois-je être intransigeant sur mes ambitions salariales ?

Si vous estimez que vous valez plus que ce que le recruteur propose et que votre compétence est très demandée, alors vous resterez inflexible sur vos demandes. Cependant, n'oubliez pas que les avantages ne sont pas tous sous forme monétaire et que certains établissements proposent des voitures et des logements de fonction qui restent bien plus intéressants que quelques euros en plus sur votre fiche de paie.

 

e - Montrez votre plus-value

Tous les arguments sont bons dans la négociation de la rémunération. Si vous pratiquez une langue étrangère, si vous avez une expertise avancée ou si vous avez fait des formations individuelles, n'hésitez pas à les rappeler à votre interlocuteur pour lui montrer ce que vous valez.