Lors d'un entretien d'embauche arriver en retard est souvent synonyme d’élimination. Sa chez que plus de 12% des recruteurs ne tolèrent aucun retard de la part de leurs candidats, selon une étude menée par le cabinet de recrutement Robert Half. Le recruteur en cas de retard de votre part pourrait en tiré des conclusions mauvaises pour vous. Il pourrait qualifier ce retard par un manque d’organisation, de professionnalisme, de maturité, etc. Il peut arriver que vous soyez en retard, par exemple à cause d'un accident ou d'une grève. Nous allons vous donner tous les conseils afin d'éviter la casse en cas de retard et comment faire pour être sûr de ne pas l'être à l'avenir.

1 - Prévenez le recruteur

Si même avec ces précautions vous voyez que vous allez être en retard, alors prévenez sans attendre l'entreprise. Mieux vaut arriver avec un quart d'heure de retard en l'ayant annoncé à l'entreprise qu'arriver 5 minutes en retard sans l'avoir annoncé. Veillez bien avant l'entretien de toujours avoir une fiche portant les noms, adresses et numéros de téléphone de vos rendez-vous de la journée et un téléphone portable pour être sûr d’être équipé pour prévenir l'entreprise en cas de contretemps.

Pour prévenir le recruteur il faut faire au plus vite, dès que vous savez que vous ne serez pas dans les temps. Et surtout essayez tous les moyens. Que cela soit SMS, téléphone, mail, ou appeler l'accueil de l'entreprise pour qu'elle prévienne le recruteur.

Lors de cette appel soyez concis et précisez justement le motif sans trop vous étendre, et bien sûr en vous excusant. Et comptez large sur votre retard. Il vaut mieux dire que l'on arrive dans 15 minutes, que dire qu'on arrive dans 5 minutes et arriver dans 10.

Reprenez votre souffle. En arrivant en retard vous risquez d’être à bout de souffle, en sueur, d'avoir les mains moites, de ne plus être concentré, d’être fatigué et énervé. Alors pour éviter que le recruteur vous voit dans cette état déplorable passez quelque minutes au calme. Sous prétexte de vous laver les mains, allez au toilette pour tout d'abord essuyer la sueur de vos mains, votre tête etc. Si votre chemise a des traces de transpiration mettez votre vestes de costume ou de tailleur pour les masquer. Pensez aussi à reprendre votre souffle. Pour reprendre une respiration normale et calme. Et surtout reconcentrez-vous. Asseyez vous 5 minutes et reprenez vos esprits et calmez vous. Après ces étapes vous pourrez donc vous présenter à votre recruteur en toute sérénité.

 

a - Justifier ou non ?

Dois-je donner une cause à mon retard au recruteur ? Effectivement vous devez absolument vous excuser c'est la moindre des choses. Par contre il n'y a pas de règle fixé pour la justification. Certain recruteurs peuvent tout à fait accepter des justifications, et d'autres pas du tout. Tout d'abord mieux vaut avoir des justifications valables et crédibles, comme un accident de voiture ou un métro à l’arrêt. Les accidents peuvent arriver donc c'est tout à fait plausible. Par contre ne vous étendez pas trop sur le sujet, reconcentrer vous rapidement sur pourquoi vous êtes là : l'entretien d'embauche.

 

 

2 - Comment gérer ce retard ?

Il faut maintenant passer par l'entretien. Vu votre retard celui sera peut être plus court. Il se peut que votre recruteur n'est qu'un temps réduit à vous consacrer. Le candidat peut donc demander combien de temps il leur reste et de demander aussi les aspects de la candidature que le recruteur préférerai approfondir. Vous montrerez ainsi que vous êtes organisé et professionnel. Le recruteur ne peut qu’apprécier. Si vous n'avez pas assez de temps de tout voir, vous pouvez proposer au recruteur un complément d’entretien par téléphone ou avec une tierce personne. C'est une initiative bien vu et qui montre votre motivation.

En cas de retard important, la tentation de rebrousser chemin n'est pas bonne. Il ne faut pas croire que la proposition de job ne tient plus. C'est tout le contraire il faut aller au bout pour montrer au recruteur votre réel motivation. Vous pourrez peut être même pouvoir recaler un autre rendez-vous. Vous montrez ainsi votre engagement et votre motivation au recruteur. Après cela il ne peut plus douter de votre réel motivation. Mais il faut aussi que vous fassiez preuve d'une grande souplesse horaire. Ne faite pas la fine bouche, il vous donne une seconde chance donc sauter dessus.

Mais gardez en tête qu'il est mal vu d'arriver en retard mais il l'est aussi d'être trop en avance. Arriver en avance peut être néfaste car attendre peut vous faire perdre votre concentration et vos moyens et plus si vous croisez les candidats précédent. Vous pouvez aussi croiser en attendant votre recruteur. Lui vous connaît, il pourrait en tirer des conclusions un peu négatives. Il peut en conclure que vous êtes de nature angoissé, peut être un peu trop stressé pour venir en avance. Donc ne rentré pas dans l'entreprise avant 5 ou 10 minutes en avance. Patientez dans un café, ou dans votre voiture si vous êtes extrêmement en avance.

Enfin pensez bien de toujours prévenir si vous êtes en retard et montrez que vous voulez cet entretien. Le recruteur ne pourra qu’apprécier votre professionnalisme.

 

 

3 - Évitez d'être en retard à un entretien d'embauche

Avant d'arriver en retard, veillez à ne pas l'être. C'est assez simple, il suffit de bien s'organiser à l'avance : 

  • Pensez 2 jours avant à repérez le trajet sur internet (google maps). Vous pouvez aussi faire un plan sur une feuille si cela peut vous aider. Si vous avez vraiment peur d’être en retard faite juste avant le trajet au même horaire que lors de votre convocation, pour « tâter le terrain ».
  • La veille pensez à regarder les alertes ( bouchon, grève, etc.), faits le plein d'essence, et préparez vos vêtements à l'avance.
  • Aussi pour plus de sécurité partez de chez vous en avance pour vous laisser une bonne marge de manœuvre. Quitte à attendre devant l'entreprise ou aller dans un café si vous êtes trop en avance. Il vaut mieux être en avance qu'en retard, même si des fois cela peut vous pénaliser.