Quels sont vos défauts ? Un grand classique des questions posées lors des entretiens d’embauche. Pareillement aux qualités, les défauts énoncés doivent être bien choisis et préparés. Ils ne doivent pas être handicapants pour votre candidature. Lors d’un entretien d’embauche, vous êtes écouté mais surtout jugé. A cet effet, il faut être clair, cohérent et convaincant. Comment choisir les défauts à énoncer lors d’un entretien d’embauche ?

1 - Comment déterminer les défauts « idéaux »?

  • Il ne faut jamais lier défaut et qualité : Le recruteur aura l’impression que vos réponses sont artificielles et ne prêtera plus attention à vos atouts.
  • Choisissez des défauts qui ne sont pas en corrélation directe avec le poste ; par exemple, un attaché de presse ne peut pas être réservé ou timide.
  • Spécifiez que vous faites des efforts pour résoudre ces défauts.
  • Choisissez un défaut visible ; exemple : une personne qui parle beaucoup. Vous pourrez atténuer ce défaut, vous pouvez dire qu’il résulte de la passion qui vous anime.
  • Évitez de citer les défauts trop extrêmes du type : je suis agressif, je me sens supérieur aux autres,...

 

 

7 défauts à citer en entretien d'embauche

1. Je suis émotif

Être émotif ne veut pas dire que vous vous mettrez à pleurer à la première occasion. Vous pouvez décrire ce défaut en dénotant votre humanité, votre implication. Vous êtes émotif, vous prenez votre travail à cœur.

Pour pallier ce défaut, vous pouvez dire que vous pratiquez un sport bien déterminé pour des exercices de contrôle de soi.

 

2. J’ai un fort tempérament, Je dis ce que je pense

Être direct veut dire que vous ne mâchez pas vos mots.

C’est un défaut qui dénote une source potentielle de conflit dans l’entreprise

A travers ce défaut, vous pouvez exprimer au recruteur que vous n’aimez pas les situations ambiguës et que vous préférez être clair avec vos collègues.

Vous pouvez dire que vous faites des efforts pour être plus diplomate en suivant des séances de coaching ou du théâtre, etc.

 

3. Je suis impulsif

Vous pouvez dire que vous pratiquez du Yoga pour arriver à contrôler votre impulsivité.

 

4. Je suis obstiné, têtu

Ce défaut peut dénoter votre mal à déléguer des tâches à autrui.

Vous pouvez vendre ce défaut en disant « j’ai le devoir du travail bien fait. Même si j’ai du mal à déléguer, je travaille à pallier ce défaut en fournissant beaucoup d’efforts de vérification de la tâche à faire ».

 

5. Je suis anxieux, nerveux

En général, l’anxiété est le résultat de l’hypersensibilité et la peur de l’échec.

Ceci dénote que vous êtes déterminés à réussir et que vous prenez en considération tous les détails qui vous entourent.

Vous pouvez argumenter en disant que vous pratiquez des exercices de respiration qui vous aident à gérer votre stress.

 

6. Je suis bavard

Les personnes qui parlent beaucoup donnent l’impression d’être des commères qui vont créer des problèmes relationnels dans l’entreprise.

La bonne solution c’est de dire « je suis bavard mais j’ai le sens de l’écoute. J’aime bien interagir avec les gens et échanger ».

 

7. Je suis désordonné

Même si l’exemple est classique, il est toujours d’actualité.

Vous pouvez vivre dans le désordre et vous y retrouver. Dites que vous vous fixez une ligne conductrice dans vos projets à suivre, et que même en étant désordonné vous arrivez toujours à trouver ce que vous cherchez.