Dans le cadre d'une création d'entreprise, de plus en plus de salariés en reconversion professionnelle se tournent vers la franchise. Mais est-elle faite pour vous ? Avantages et inconvénients d'une activité qui a le vent en poupe.

1 - Devenir franchisé : le choix de la sécurité

En 2017 en France, plus de 74 000 points de vente franchisés sont recensés et ce nombre augmente chaque année. Quand on souhaite changer de vie professionnelle, il est souvent plus simple de s’associer à des entreprises qui ont fait leurs preuves. Voici pourquoi :

  • La charge de travail est réduite : quand vous créez votre entreprise, et surtout si c’est la première fois, vous ne comptez pas les heures passées sur votre projet. L’étude de marché, la rédaction des documents commerciaux, l’édition des tracts publicitaires ou le démarchage local sont des nécessités qui prennent du temps. En adhérant à une franchise, elle vous accompagne dans ces démarches et vous évite parfois d’investir dans la formation professionnelle.
  • Le développement est plus rapide : de manière générale, les franchisés atteignent plus rapidement le seuil de rentabilité. La notoriété de l’entreprise mère attire dans votre commerce des clients sans que vous ayez besoin de les faire adhérer à votre concept.
  • Les risques sont moins importants : en vous associant une franchise qui a fait ses preuves, vous optez pour une solution de confort. Vous diminuez les risques d’une mauvaise évaluation du marché ou d’un échec à court ou moyen terme. En cas de reconversion professionnelle, c’est une bonne solution pour se lancer.
  • Vous n’êtes pas seul : en étant à votre compte, vous êtes libre mais souvent démuni en cas de difficulté. De nombreux entrepreneurs isolés ne trouvent pas d’interlocuteurs en cas de problèmes et doivent cesser leur activité.

 

 

2 - Les inconvénients de la franchise

Quand certains apprécient le confort et la sécurité de la franchise, d’autres n’acceptent pas les contraintes associées :

  • L’investissement de départ est plus important : vous achetez une solution viable mais aussi des procédures, un accompagnement dans la gestion et une formation aux savoir-faire. Tout cela a un coût qui n’est pas négligeable et qui rebute certains créateurs.
  • La redevance d’exploitation : en plus des frais de démarrage, vous devez vous octroyer de frais réguliers. La franchise vous demande un pourcentage ou des redevances fixes qui justifient de sa prise en charge de la communication ou de la négociation des produits à l’achat. Tout doit être calculé, car vous aurez aussi des charges sociales à payer, des salariés et des impôts.
  • Le cahier des charges peut devenir contraignant : comme franchisé, vous devez vendre des produits choisis à des prix parfois imposés. La mise en rayon est également réglementée.
  • La cessation de votre activité est plus longue : vous devez en effet parlementer avec la franchise, obtenir son accord et trouver ensemble un repreneur potentiel.

 

Pour résumer, de plus en plus de créateurs d’entreprise (notamment en reconversion professionnelle) deviennent franchisés et diminuent ainsi les risques. Cependant, les inconvénients sont nombreux et il convient de les prendre en considération pour faire le bon choix.