Vous avez pour projet de quitter votre travail actuel et de changer de voie ? Vous êtes en reconversion professionnelle et souhaiteriez créer votre propre business ? Découvrez les aides financières dont vous pouvez bénéficier en tant que créateur d'entreprise.

1 - Les aides financières pour l'entreprise

Pour vous aider à créer votre entreprise, il est possible d'obtenir des aides financières, de la part de l'État ou de divers organismes. Ces subventions sont directement fournies à votre entreprise et vous permettent de concrétiser votre projet de reconversion professionnelle. Il s'agit notamment :

  • Du prêt participatif : ce type de prêt, également appelé crowdfunding, vous permet de financer directement votre projet par le biais d'internautes souhaitant vous soutenir ;
  • Des aides régionales : elles sont variables en fonction de la région concernée et vous permettent parfois de bénéficier de subventions, de prêts ou d'avances financières ;
  • Des aides pour obtenir un prêt bancaire : elles visent à faciliter l'obtention de votre emprunt bancaire en garantissant ce dernier, et vous permettent d'emprunter jusqu'à 200 000 euros. Pour en bénéficier, il est nécessaire de vous orienter vers un organisme garant et de vous rapprocher de votre banque.

 

 

2 - Les aides financières pour le créateur d'entreprise

En tant que futur dirigeant, vous avez également la possibilité d'obtenir des aides pour votre changement de vie professionnelle. Ces financements vous sont directement versés et ont pour but de vous aider à créer votre entreprise, qu'il s'agisse du paiement de votre formation professionnelle ou du matériel nécessaire à votre future société. En fonction de votre profil, vous pouvez prétendre à différentes aides :

  • L'allocation d'aide au retour à l'emploi (ARE) : ces allocations chômage sont cumulables, sous certaines conditions, avec les revenus issus de la création de votre entreprise. Vous pouvez en bénéficier pendant une période maximale de 2 ans, selon la durée de vos emplois précédents ;
  • L'aide aux chômeurs créateurs d'entreprise (ACCRE) : elle vous permet de bénéficier d'une exonération partielle des charges sociales en début d'activité, et ainsi d'améliorer la trésorerie de votre entreprise ;
  • Le dispositif NACRE : le nouvel accompagnement pour la création ou la reprise d'entreprise vous accompagne dans votre projet, vérifie votre plan de financement et peut parfois vous permettre d'obtenir un prêt à taux zéro. Cette aide est dispensée par un organisme d'accompagnement conventionné par l'État, comme une CCI ou une association spécialisée ;
  • L'aide à la reprise et à la création d'entreprise (ARCE) : elle ne s'adresse à vous que si vous bénéficiez des ARE et vous permet d'obtenir, par anticipation, la moitié des allocations auxquelles vous avez droit ;
  • Le contrat d'appui au projet d'entreprise (CAPE) : il vous permet de profiter de l'aide financière d'une entreprise ou d'une association. Pour être valable, cette aide doit faire l'objet d'un contrat écrit ;
  • Le prêt d'honneur : ce prêt à taux zéro sans garantie sert à financer les fonds propres ainsi que le besoin en fonds de roulement de départ. Il est accordé par des réseaux de création d'entreprise ou des associations, après sélection devant un jury. 

 

La liste de ces aides est bien évidemment non exhaustive. En effet, il existe d'autres aides et primes dont vous pouvez peut-être bénéficier. Pour les connaître, n'hésitez pas à vous renseigner auprès de votre mairie ou de la CCI de votre région.