Plusieurs opportunités se présentent à vous pour décrocher un emploi en Suisse. En peu de temps, votre reconversion professionnelle s’opère et vous jouissez d’une vie épanouie. Les conditions légales de travail dans ce pays y sont uniques. En plus, il existe des lois qui protègent les expatriés.

1 - La Suisse, un marché dynamique pour l'emploi

Quitter son pays pour la Suisse est une bonne idée quand on connaît les opportunités d'emplois qu'elle offre. il est trés facile de s'intégrer dans le milieu professionnel suisse surtout quand vous êtes ressortissant de l’Union Européenne. Vous avez la certitude d’obtenir un permis de travail. Les entreprises suisses réservent habituellement un bon accueil aux étrangers parce qu’elles ont besoin d’une main d’œuvre étrangère pour se développer. Aucune loi ne limite donc votre expatriation dans ce pays encore moins la nouvelle loi sur l’immigration votée en 2014.

Plusieurs secteurs sont promus en Suisse et leurs entreprises sont exigeantes sur la qualité des employés. Pourtant, le taux de chômage est très faible. Les secteurs ddynamiques sont la banque et la finance, la production du chocolat, l’horlogerie, l’industrie du tabac. Les métiers de télécommunications rapportent aussi de gros salaires en Suisse.

 

 

2 - Régime de travail et attractivité des salaires proposés

Vos conditions professionnelles sont respectées en Suisse comme dans tout Etat européen. Vous serez affilié à la sécurité sociale Suisse. Par conséquent, vous allez exercer en toute sécurité votre activité professionnelle et jouir des mêmes droits de travail que les nationaux. De surcroit, la loi protège l’expatrié professionnel et lui accorde des particularités locales.

La Suisse est l’un des pays les plus attractifs au monde pour les expatriés. Ce pays présente une grille salariale très intéressante. De 2012 à 2019, les salaires ont évolué de 28% dans les cantons. Zurich et les cantons de Bâle-Campagne et Argovie, sont les plus rémunérateurs. Il faut d’entrée savoir que l’administration suisse ne détermine pas un seul salaire minimum ; il existe plusieurs SMIC. Pour les étrangers résidents, le salaire moyen est de 12 750 francs suisses ou un peu plus. Selon que vous occupez un poste moins qualifié, votre salaire brut moyen est de 4150 francs suisses.

Pour l'imposition, certains employés étrangers sont exonérés d'impôts.

 

 

3 - Des réalités différentes selon les régions

Le canton de Vaud et les cantons Helvétiques offrent un climat accueillant. En tant que travailleur et résident, vous avez droit à différentes prestations. Des prestations familiales et indemnités vous sont versées de façon journalière ou mensuelle, selon les cas. 

Les éventuels inconvénients que vous pouvez rencontrer sont au début. Votre insertion peut prendre du temps dans la Suisse Romande si vous ne maitrisez pas un peu l’allemand. Il est très difficile de débuter dans ce pays en tant qu'entrepreneur. Privilégiez donc un emploi de salariés.