Californie, New York, Boston… Pour des raisons qui vous sont propres, vous êtes peut-être tenté de vous expatrier et de partir travailler aux Etats-Unis. Pour vous accompagner dans la consécration de votre projet de nouvelle vie professionnelle aux Etats-Unis, voici quelques conseils.

1 - Avant : Préparer son départ de France

Toute reconversion professionnelle à l'étranger nécessite préparation. Pensez notamment à : 

  • Signaler votre départ aux organismes français : CAF, banque, etc.
  • Clôturer le bail de votre logement, résilier votre ligne téléphonique, internet…
  • Vendre ou confier vos biens.
  • Eventuellement traduire vos diplômes.
  • Veiller à ce que vos documents officiels soient à jour (passeport, permis de conduire…).

Pour être autorisé à travailler aux Etats-Unis, vous devez impérativement obtenir un visa avec permis de travail. Pour cela, les démarches doivent être initiées par la structure américaine qui vous embauche. C’est pourquoi il est nécessaire de commencer par la signature d’un contrat de travail. Réponse à des offres d’emplois, activation du réseau professionnel, candidatures spontanées, plusieurs méthodes vous aideront à trouver un emploi local.

 

 

2 - Liste des principaux visas permettant de travailler aux Etats-Unis

Voici les principaux visas qui permettent aux français d’exercer une activité professionnelle aux Etats-Unis :

  • Le Visa H-1B pour travailler dans une entreprise américaine. Valide pour une durée maximale de 6 ans, c’est le visa privilégié des expatriés. Il concerne les personnes qualifiées et dotées de certaines compétences.
  • Si votre entreprise possède une filiale aux Etats-Unis, il vous est possible de faire une demande de Visa L-1. Celui-ci est valide pour maximum 7 ans selon l’ancienneté de la filiale et le poste occupé.
  • Si vous trouvez un travail dans la recherche publique, vous pouvez prétendre au Visa J-1. Il est par exemple valable pour les postes de Professional Research Assistant et de Research Associate en Université. La durée maximale de validité de ce Visa J-1 Recherche est de 5 ans.
  • Le Visa E-2 s’adresse aux personnes qui investissent dans une société basée aux Etats-Unis. Il peut s’agir d’une création ou d’une reprise d’entreprise.
  • Sous certaines conditions, un visa immigrant (Green Card) peut vous être accordé. Par exemple dans le cas de compétences exceptionnelles, d’investissement de sommes conséquentes, ou par la lotterie annuelle.

Le conjoint et les enfants ont également droit à un visa qui sera conditionné par celui du demandeur principal.

 

 

3 - Quelles démarches administratives une fois sur place

  • Choix d’un logement.
  • Demande d’un Social Security Number (SSN), obligatoire pour travailler aux Etats-Unis.
  • Ouverture d’un compte bancaire (Chase, Wellsfargo…).
  • Choix d’un opérateur téléphonique (AT&T, T-mobile, Verizon…).
  • Signature d’un Tax Treatyauprès d’un Tax Specialist, qui vous permettra d’être exonéré d’impôts pendant les deux premières années.

 

Par ailleurs, l’achat d’une voiture est souvent nécessaire aux Etats-Unis. Cependant, en tant que nouvel arrivant, vous n’aurez pas assez de credit score pour pouvoir prétendre à un prêt. Autrement dit, vous n’avez pas assez d’ancienneté dans une banque américaine pour qu’on vous accorde un crédit. Il vous sera donc demandé de payer comptant pour l’achat de votre voiture. Pensez également à demander un permis de conduire de l’Etat de résidence. En effet, votre permis français est uniquement valable pendant les trois premiers mois sur le territoire américain.