Vous souhaitez donner un second souffle à votre carrière et envisagez de travailler à l'étranger ? L'expatriation permet justement de se construire une nouvelle vie professionnelle tout en découvrant un nouveau pays et une nouvelle culture. Découvrez les principaux avantages et inconvénients de l'expatriation pour un salarié français.

1 - Les avantages de l'expatriation

a - De nouvelles opportunités professionnelles

Lorsqu'un salarié s'expatrie via son entreprise, il endosse de nouvelles responsabilités. Il représente sa société à l'étranger et a pour objectif d'accroître l'activité de la "société mère" dans le pays où il s'est installé. Sur place, il booste sa carrière en s'ouvrant à de nouvelles missions et à des postes à plus hautes responsabilités. À son retour en France, l'impatrié conserve le statut, les avantages et les responsabilités qu'il a obtenu à l'étranger. Pour les jeunes salariés, notamment, l'expatriation est donc un excellent levier pour booster sa carrière.

 

b - Une augmentation du salaire

En vue d'une expatriation professionnelle, n'hésitez pas à négocier une augmentation de salaire auprès de votre employeur. Vous êtes aussi en droit de demander une prime, notamment pour vous aider dans le déménagement et l'installation de votre nouveau foyer.

 

c - Une grande ouverture d'esprit

Si l'expatriation apporte beaucoup sur le plan professionnel, elle est tout aussi riche sur le plan personnel. Vous allez découvrir puis baigner dans une culture différente, parfois opposée à la vôtre et ainsi développer de nouvelles qualités et compétences. L'expatriation est bénéfique pour l'ouverture d'esprit et le sens de l'adaptation, des qualités que vous pourrez mettre en avant lors d'une reconversion professionnelle. De même, à moins de vous expatrier dans un pays francophone, vous allez apprendre puis maîtriser une nouvelle langue, ce qui est toujours positif pour votre CV !

 

 

2 - Les inconvénients de l'expatriation

a - Le mal du pays

S'expatrier, c'est aussi s'éloigner de sa famille, ses amis et bousculer ses habitudes. En plus de gérer votre reconversion professionnelle, il faut rapidement reprendre ses marques pour toutes les tâches de la vie quotidienne qui, en France, étaient naturelles : faire ses courses, conduire une voiture, pratiquer une activité culturelle ou sportive... Il faut aussi dépasser la barrière de la langue pour réussir à nouer de nouvelles amitiés, précieuses pour profiter pleinement de son expatriation. En dehors du travail, il est en effet essentiel de fournir un effort pour s'intégrer et s'adapter à la culture locale pour ne pas se sentir exclu ni sans repère.

 

b - Les problèmes administratifs

L'expatriation demande une certaine organisation. Attendez-vous à devoir exécuter de nombreuses démarches administratives avant votre départ. Il faudra vous trouver un nouveau logement, une école pour vos enfants, une voiture... Armez-vous de patience, car certaines procédures peuvent s'avérer fastidieuses.

Une fois sur place, vous aurez également de nombreuses procédures à suivre. À l'image d'un déménagement en France, vous devrez adhérer à un régime de santé, à une assurance, souscrire à un abonnement téléphonique et internet, ouvrir un compte bancaire... Le tout dans un nouveau pays et dans une langue qui n'est pas la vôtre ! Cependant, ce point ne doit pas vous décourager, puisque de nombreuses entreprises proposent des services dédiés à l'accompagnement des salariés en expatriation.