Le dog sitter est en quelque sorte une nounou pour animaux. Malgré son nom, ce métier ne concerne pas que les chiens mais tous les types d'animaux (chats, chiens, rongeurs, oiseaux, reptiles, etc.). Ces gardes peuvent être ponctuelles ou régulières, en fonction de la demande du propriétaire de l'animal. C'est une activité présente depuis très longtemps aux États-Unis. Ce phénomène commence à beaucoup se développer en France et prend de l’ampleur jour après jour.

Salaire  |Avantages du métier | Évolution du métier | Compétences & qualités | Formations 

Le métier de jardinier est un métier du secteur agricole. Un aide jardinier aménage et entretien les espaces verts, chez les particuliers, dans les collectivités territoriales ou dans des entreprises en prenant en compte les règles de sécurité et de réglementation environnementale. Il peut installer et entretenir des mobiliers urbains de parcs et jardins (balançoires, toboggans, clôtures...), installer des systèmes d'irrigation (canalisations, câbles électriques, programmation de systèmes automatiques, pour les potagers, les plants de fleur ou autre...) ou d'éclairage (chemin lumineux, lampes de jardins), aménager des espaces verts et définir des plans, suivre l'état des stocks, passer des commandes pour l'approvisionnement de produits nécessaires.

Découvrir toutes les offres de travail Jardinier

Statut (salarié, indépendant...)

Un jardinier est soit salarié d'une entreprise, soit travailleur indépendant (à son compte, en free lance), soit employé municipal ou employé dans les collectivité territoriales, dans ces cas là ses horaires sont plutôt bien dispatchées. Il peut être en emploi direct (employé par un particulier) et dans ce cas ses horaires sont moins régulières, et il est possible qu'il doivent travailler le week-end.

Salaire jardinier

Le salaire débutant d'un jardinier est d'environ 1425 € brut mensuel à 1 600 € brut pour un jardinier débutant. Les revenus d’un jardinier installé à son compte varient en fonction de sa clientèle. Suivant les évolutions de carrières, il est possible d'augmenter ses revenus.

Les avantages de ce métier

Voici ci-dessous les avantages du métier de jardinier :

  • Un travail toujours en plein air, qui convient très bien aux esprits libres et aux amoureux de la nature.
  • Un travail d'aménagement de l'espace, pour les plus créatifs, il s'agit de satisfaire les clients en leur proposant des solutions d'aménagement à la fois pratiques, utiles et esthétiques.
  • Les techniques et nouvelles technologies sont en constante évolution, ce qui permet à un jardinier d'être toujours au top et polyvalent.
  • Le travail de gestion d'une équipe est très intéressant, un jardinier peut suivre et coordonner des grands projets d'aménagement d'un espace vert, tout en restant autonome.
  • Un travail passionnant : ce travail est un travail de passionnés en général, qui aiment la nature, les plantes, l'organisation des espaces. C'est un travail qui apporte alors une grande satisfaction et un bien-être aux passionnés qui l'exercent.

Ceux qui apprécieront ces avantages seront les plus à même de s'engager dans la voie de jardinier.

Évolution du métier

En tant que salarié d’une collectivité locale ou d’une entreprise du paysage, un jardinier peut évoluer vers une fonction de chef d’équipe. À l'aide d'une formation complémentaire de type BTSA aménagements paysagers ; production horticole ; technico-commercial spécialité agro-fournitures, il peut devenir responsable d'une jardinerie ou d'une entreprise de jardinage. Il a aussi la possibilité de s’établir en tant qu’artisan à son compte ou de créer une entreprise de jardinage. Enfin, il peut se spécialiser, par exemple en tant que jardinier de terrain de golf (Capa travaux paysagers + CS). Dans tous les cas, le métier de jardinier est un métier en constante évolution. Les plus créatifs développeront une clientèle fidèle dans l'aménagement et la gestion de leurs espaces verts.

Compétences / Qualités nécessaires

Technicité

Un jardinier connaît beaucoup de techniques de bouturage, de semis, d'engazonnement, de plantation de fleurs ou de légumes, de coupe etc. Il connait aussi tous les produits, les engrais, les pesticides, les techniques naturelles... et sait manipuler tous les outils aussi bien avec ou sans moteur. Le métier de jardinier est un métier très technique qui nécessite des connaissances pointues.

Attention

Un jardinier fait attention à son environnement et à l'environnement en général, il doit savoir ce qui est bon pour la terre, pour vos plantes mais aussi pour vous, dans le respect de l'écologie.

Seul ou équipe

Une bon jardinier peut travailler seul mais doit aussi pouvoir s'insérer dans une équipe ou la diriger, il est donc important d'avoir une bonne capacité d'écoute et de communication avec les autres, ainsi qu'une bonne capacité de gestion et de plannification.

Une bonne condition physique

Un jardinier passe sa vie dehors, sous le soleil ou sous la pluie, dans la chaleur ou dans le froid. Il doit se baisser, piocher, bêcher, manipuler des objets lourds et des objets fragiles. Une bonne condition physique est de rigueur chez les jardinier, cela comprend de ne pas être allergique aux plantes ou aux piqûres d'insectes.

Amabilité

Un jardinier est toujours au contact du client, il est donc obligatoire pour un jardinier d'être aimable et avenant.

Flexibilité

Un aide jardinier doit pouvoir s'adapter à toutes les demande et, s'il intervient chez les particulier, être flexible au niveau des horaires et des déplacements.

Curiosité

Un bon jardinier est très curieux de toutes les techniques de coupe, d'aménagement de l'espace, de l'électricité, du mobilier de jardin et même des techniques hydrauliques ! C'est un métier qui requiert une grande curiosité et une complémentarité des techniques.

Multitâches

Un jardinier ne travaille pas que les plantes, il peut aussi concevoir et construire du petit mobilier de jardin ainsi qu'installer des clôtures. Un jardinier est polyvalent.

Nouvelles technologies

Il existe un grand nombre d'outils informatique de gestion et de planification des aménagements des espaces verts, aussi, un bon jardinier se doit de maîtriser les outils informatiques. Même si 80% du travail est en plein air, les 20% restant sont avant tout des travaux de suivi, de commande et de gestion.

Formations

Le métier est accessible sans diplôme ou après la 3e, avec un CAP ou un BEP. Il y a plusieurs formations très différentes, qui dépendent du niveau d'étude que l'on veut poursuivre ou des évolutions de carrières possibles.

Après la 3ième

  • CAPA (Certificat d’aptitude professionnelle agricole) Travaux paysagers ou Productions horticoles spécialité pépinières, productions florales et légumières (formations de 2 ans)

Après la 3ième et qui peuvent conduire aux Bacs pros

  • BEPA (brevet d’études professionnelles agricole) Productions horticoles, travaux paysagers, entretien et aménagement des espaces naturels et ruraux (formation de 2 ans)
  • BPA Ouvrier Hautement Qualifié en Jardins et Espaces Verts
  • BP Travaux Paysagers

Formation au Lycée, niveau Bac

  • Bac Professionnel Aménagements paysagers, assez général (formation en apprentissage)
  • Bac Professionnel Productions horticoles, plus spécifique (formation en apprentissage)
  • Bac Professionnel Technicien, conseil, vente en produits de jardin (formation en apprentissage)
  • Bac Technologique Sciences et Technologies de l'Agronomie et de l'Environnement (STAE) spécialité Technologie des aménagements
  • Bac général de la série scientifique S
  • BTSA Gestion et protection de la nature spécialité Gestion des espaces naturels (formation en 1 année)
  • BTA Aménagement de l'espace option gestion de la faune sauvage, Productions horticoles, Travaux paysagers (formation en 1 année)
  • BTSA Gestion et maîtrise de l'eau, spécialité Etudes et projets d'aménagements hydrauliques urbains et agricoles (formation en 1 année)

Formation Bac + 3

  • Licence Professionnelle option Gestion de la qualité et de l'environnement en aquaculture uits nécessaires.

Il existe de nombreuses autres formations de jardinier. Vous pouvez faire ci-dessous des demandes gratuites de formation :

Récapitulatif de la fiche métier

Points positifs

  • Travail en plein air
  • Évolution de carrière
  • Esthétique
  • Curiosité
  • Grande technicité
  • Autonomie
  • Contact
  • Travail passionnant

Points négatifs

  • Travail physique
  • Mobilité accrue
  • Flexibilité des horaires