Construire son projet professionnel dans le cadre d’un reconversion professionnelle c’est déterminer le changement que l’on souhaiterait. Ainsi, cela passe par plusieurs étapes : de la réalisation d’un bilan, à la définition du projet et d’un plan d’actions, jusqu’à la concrétisation.

1 - Réaliser un bilan

Pour définir son projet professionnel, la première étape est de faire le bilan sur soi-même. Il s’agit de se connaître personnellement et professionnellement. Prendre en considération ses aspirations et ses valeurs est très important dans cette étape, d’autant plus dans le cadre d’un reconversion professionnelle, où les intérêts professionnels jouent un rôle primordial.

En effet, il s’agit de faire le point pour avoir conscience de la situation actuelle et pour pouvoir définir la direction que l’on souhaite désormais donner à sa vie professionnelle. Pour cela, le bilan de compétences est un outil adapté à la situation, et ainsi très utilisé de nos jours.

 

 

2 - Établir un projet concret

Après avoir réalisé ce premier bilan, il faut ensuite définir le projet professionnel lui-même, l’idée étant de le penser en fonction de l’étape précédente. En effet, il s’agit de prendre en considération ses compétences actuelles et de déterminer sur quels points on souhaiterait évoluer pour pouvoir ainsi établir un projet concret. Cela amène alors à une identification des différents métiers possibles de correspondre à la personne, en fonction non seulement de ses intérêts professionnels mais aussi de ses compétences.

L’important dans cette deuxième étape est de se fixer des objectifs. Pour cela, on peut utiliser la méthode SMART qui précise les caractéristiques que doit présenter un objectif pour être utile : Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réalisable, Temporel.

 

 

3 - Imaginer un « plan d’actions »

Après avoir fait le bilan et défini le projet professionnel, il faut maintenant penser à la stratégie, aux actions qu’il est possible de mettre en place pour atteindre son but et ses objectifs préalablement fixés. Ainsi, dans le cadre d’une reconversion professionnelle, la préparation à un concours ou encore la recherche de formation professionnelle sont des actions auxquelles on peut penser.

Pour cela, la création et l’utilisation de rétro-planning est une technique intéressante : cela permet de lister toutes les tâches à réaliser, ainsi que les délais dans lesquels elles doivent être remplies. Cette méthode permet de suivre l’évolution du projet et de mettre en place des actions correctrices si besoin.

Dans cette partie, établir un budget et le suivre régulièrement, en fonction du projet professionnel déterminé, est aussi important.

 

 

4 - Passer au concret

Une fois ces trois étapes réalisées, cela a normalement permis de construire sereinement et consciemment son projet professionnel : il est désormais temps de passer à l’action et de se lancer dans cette toute nouvelle vie professionnelle. Et bien que souvent, pour ne pas dire tout le temps, il y ait des imprévus, l’important est de rester concentré et d’adapter non seulement la stratégie d’action définie préalablement, mais aussi les objectifs qui avaient été fixés au départ. Le principal est finalement vraiment de suivre une trajectoire, un chemin qui permette d’arriver à la réalisation du projet professionnel pensé et déterminé.