L’indépendance du freelance attire de nombreuses personnes, notamment en reconversion professionnelle. Cependant, exercer une activité professionnelle en tant que freelance ne convient pas à tous les profils. A travers notre article, découvrez les avantages et les inconvénients de ce statut.

1 - Différence entre freelance et salariat

Que ce soit dans le public ou au sein d’une entreprise, le salarié travaille pour un employeur. Ses responsabilités sont mentionnées au préalable dans un contrat de travail, que la société et lui-même ont signé. La durée de la collaboration peut-être déterminée ou indéfinie (CDD ou CDI). Par ailleurs, le salarié perçoit un salaire mensuel fixe, qui lui est versé par la structure qui l’embauche.

Au contraire d’un employé, le freelance travaille à son compte. C’est un entrepreneur qui est également travailleur indépendant. Consultant ou prestataire de services, il met à profit ses compétences au travers de missions pour des particuliers ou industriels. Enfin, pour constituer ses revenus, le freelance facture ses clients pour chacune de ses missions en appliquant ses tarifs. 

 

 

2 - Avantage : l’indépendance

Contrairement au salarié, le freelance a l’avantage d’être son propre patron. Dans le cadre de son travail, il ne subit donc pas d’éventuelle pression de la part d’un supérieur hiérarchique. De plus, il peut proposer son expertise dans une thématique qui lui plaît réellement, sans forcément nécessiter de formation professionnelle. Ainsi, selon vos capacités, vous pouvez offrir vos services en informatique, devenir professeur particulier, etc.

Se lancer dans un tel projet d’entrepreneuriat signifie également avoir la liberté de :

  • Choisir les missions qu’on souhaite effectuer.
  • Mettre en place et tester ses propres idées.
  • Définir son lieu de travail, ses horaires, et son rythme de travail.
  • Fixer ses propres tarifs.

Par ailleurs, être freelance permet d’être directement au contact avec les clients, sans intermédiaire. Par ailleurs, devenir freelance peut être un moyen de sortir du chômage et se réinsérer dans le marché du travail. 

 

 

3 - Inconvénients : incertitude et charge de travail

En tant que freelance, le salaire n’est pas souvent stable puisqu’il dépend des missions réalisées. Surtout dans ses débuts, le freelance peut donc se retrouver en difficulté financière. De même, il ne bénéficie pas des avantages que peut avoir un salarié : primes, treizième mois, tickets restaurant… 

Être un travailleur indépendant implique aussi beaucoup d’investissement en temps et en énergie. La vie professionnelle peut donc empiéter sur la vie personnelle. Démarcharge de clients potentiels, gestion administrative, comptabilité, gestion des commandes, édition de factures… Le freelance a en effet de multiples responsabilités en plus de son métier à proprement parler. Il lui est également nécessaire de se former tout le temps pour pouvoir répondre à la demande qui évolue. De plus, l’absence d’intéraction avec des collègues peut conduire à un sentiment de solitude.

Finalement, réussir en tant que freelance demande plus que d’être compétent dans son domaine d’expertise. En effet, il faut également avoir des compétences organisationnelles, commerciales, une bonne résistance au stress, et une parfaite autonomie. Si vous avez déjà ces qualités, alors le mode de vie de freelance est peut-être fait pour vous !